2 min de lecture Santé

Cancer de la peau : une journée pour se faire dépister

Le jeudi 28 mai, plus de 220 centres proposent des dépistages gratuits des cancers de la peau pour la 17e journée de prévention et de dépistage de ces cancers.

Coronavirus : où en est-on dans les traitements ? Michel Cymes fait le point
Coronavirus : où en est-on dans les traitements ? Michel Cymes fait le point Crédit : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alors que l'été approche à grand pas, la tentation de s'exposer sans protection aux rayons du soleil pour un hâle parfait aussi. Une pratique à risque que dénonce le syndicat national des dermatologues (SNDV) lors de la 17e journée de prévention et de dépistatge des cancers de la peau. À cette occasion, plus de 220 centres seront ouvert gratuitement ce jeudi 28 mai pour des dépistages gratuits.

L’objectif principal de l’édition 2015 est d’alerter et de sensibiliser en priorité les publics les plus à risques, c’est-à-dire les personnes exposées au rayonnement des UV dans le cadre de leur profession (les agriculteurs, les personnels des BTP ou encore les marins ainsi que toutes les personnes exerçant une activité en plein air) ou pendant leurs loisirs (sports et activités en extérieur...)

Trois fois plus de mélanome en 25 ans

Le syndicat de spécialistes, qui organise cette journée avec le soutien de l'Institut national du cancer (INCa), souligne que le dépistage précoce des cancers de la peau permet d’augmenter considérablement les chances de guérison.

Le mélanome est un cancer très agressif dont la fréquence augmente très rapidement en Europe, notamment du fait de la mode du bronzage. En 2011, l’institut national de veille sanitaire (InVs) estimait que le nombre de mélanomes avait triplé entre 1980 et 2005 en France. Les dernières statistiques publiées par l'INCa font état de 11.176 nouveaux cas estimés et 1.672 décès en 2012.

Les personnes à peau claire ont davantage de risques de cancer cutané lors de l'exposition au soleil. C'est le cas également de celles qui ont de nombreux grains de beauté (plus de 40) ou de nombreuses tâches de rousseur.

Gare aux carcinomes

À lire aussi
Le masque est obligatoire dans les transports en commun, et en entreprises. santé
Coronavirus : l’arrivée d’un vaccin signifie-t-elle la fin du port du masque ?

Le SNDV rappelle qu'il faut éviter le soleil entre 12 et 16h et se protéger à l'aide de vêtements et d'un chapeau, et de crème solaire haute protection, en pensant à couvrir plus particulièrement les jeunes enfants. Il déconseille, en outre, les cabines de bronzage. Le cancer de la peau le plus fréquent n'est toutefois pas le mélanome mais  le carcinome, généralement moins grave, qui survient plus souvent sur des zones découvertes du corps (tête et cou) et après 50 ans.

Les adresses des centres de consultation sont disponibles sur le site www.dermatos.fr ou en appelant le numéro 0800 11 2015 (appel gratuit depuis un poste fixe), ainsi que par le biais de l’application gratuite "SoleilRisk" pour smartphones et tablettes Apple et Androïd. La page Facebook du Syndicat des Dermatologues et son compte Twitter (@sndv_dermatos) relayeront également les informations sur l’opération.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Médecins
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants