1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Calais : la passeuse qui agissait "par amour" pour un migrant condamnée à 6 mois de prison avec sursis
1 min de lecture

Calais : la passeuse qui agissait "par amour" pour un migrant condamnée à 6 mois de prison avec sursis

La femme de 47 ans arrêtée le 5 octobre dernier à Calais avec deux migrants dans son coffre a dit avoir agi "par amour".

Des migrants affluent en direction du port de Calais (Illustration)
Des migrants affluent en direction du port de Calais (Illustration)
Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen

Elle n'a pas vraiment le profil type d'une "passeuse", mais cette Boulonnaise de 47 ans, propriétaire d'une maison avec une vie de famille ordinaire a pourtant été arrêtée le 5 octobre dernier à Calais alors qu'elle transportait deux migrants pakistanais dans son coffre. Pour comprendre ses motivations, il faut remonter à la fin de l'année 2014, lorsqu'elle rencontre un jeune homme d'origine indienne dont elle s'éprend. Après le passage de l'homme en Angleterre, la quadragénaire, sous son influence, accède à sa demande et commence à transporter d'autres migrants dans le coffre de sa voiture. 

Trois migrants passés au mois d'août

Après son arrestation et pendant son audition, la femme reconnait avoir tenté de transporter deux migrants dans son véhicule, mais avoue également avoir réussi à faire passer trois ressortissants d'origine indienne lors du mois d'août dernier. En pleurs devant la juge, l'habitante de Boulogne-sur-Mer explique avoir agi par amour ainsi que pour rendre service. "J’étais persuadée que leurs vies seraient meilleures en Grande-Bretagne. Je ne vis pas dans le luxe mais je n’ai pas besoin d’argent. J’ai fait ça juste pour aider, sans penser aux conséquences", a-t-elle ainsi déclaré dans des propos relayés par La voix du Nord

Finalement, après que la substitut du procureur a réclamé une peine d'un an de prison dont 6 mois avec sursis pour un acte perpétré "en connaissance de cause", la femme a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Le tribunal a également ordonné la confiscation des sommes d'argent trouvées en sa possession, puisque la passeuse devait en effet toucher quelque 1.100 Livres pour le convoi des migrants qu'elle n'a donc pas pu mener à bien. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/