1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Biodiversité : les insecticides tueurs d'abeilles seront interdits en 2018
1 min de lecture

Biodiversité : les insecticides tueurs d'abeilles seront interdits en 2018

Le Parlement a adopté la loi sur la biodiversité, qui interdit notamment les insecticides de la famille des néonicotinoïdes, responsables pour beaucoup de la mort des abeilles.

Des abeilles à l'entrée d'une ruche sur l'île d'Ouessant, dans le Finistère (illustration)
Des abeilles à l'entrée d'une ruche sur l'île d'Ouessant, dans le Finistère (illustration)
Crédit : ZEPPELIN/SIPA
Eléanor Douet & AFP

Après deux ans d'un parcours législatif chaotique marqué par un lobbying intense, le Parlement a adopté définitivement mercredi 20 juillet, par un ultime vote de l'Assemblée, le projet de loi de "reconquête de la biodiversité". Lors de cette quatrième et dernière lecture, toute la gauche a voté pour, la droite contre. Le groupe Les Républicains, dénonçant "une écologie punitive", a annoncé son intention de saisir le Conseil constitutionnel.

Jusqu'au boute, le dernier débat aura été celui concernant l'interdiction des insecticides de la famille des néonicotinoïdes, utilisés dans l'agriculture et considérés comme tueurs d'abeilles. Les députés ont finalement maintenu mercredi une date d'interdiction en 2018 avec des dérogations possibles jusque 2020, alors que la droite et certains élus de gauche, relayant les demandes d'agriculteurs, auraient voulu repousser cette interdiction à 2020 ou 2021.

De nombreux agriculteurs estimaient qu'ils aillaient être défavorisés par cette interdiction, car leurs concurrents, eux, allaient continuer à utiliser ces produits. Pourtant, le 3 mai dernier, au Sénat, des associations écologistes d'apiculteurs et de paysans ont tenus a faire découvrir une alternative à ces insecticides : la rotation des cultures, la lutte biologique en utilisant des bons insectes qui mangent les parasites. Tout cela permettrait de maintenir les rendements.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/