1 min de lecture Disparition

Bébé disparu dans la Creuse : les recherches se poursuivent dans les étangs

Les gendarmes continuent de chercher le bébé de quatre mois disparu dans la Creuse et devraient se concentrer sur les étangs.

>
Le point sur l'enquête vendredi à la mi-journée Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date :
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les recherches pour tenter de retrouver un bébé de quatre mois disparu depuis mercredi soir dans la Creuse ont repris vendredi matin et doivent se concentrer sur les étangs à proximité du lieu de la disparition.

Les gendarmes, notamment appuyés par un chien de race Saint-Hubert, capable de détecter des pistes olfactives de 24hà 48h après les faits, ont poursuivi leur recherches dans la nuit de jeudi à vendredi "jusqu'à environ 1 heure du matin", sans résultats, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. 

Vendredi, des plongeurs de la brigade nautique d'Arcachon, équipés d'un sonar, ont commencé à sonder plusieurs plans d'eau, situés à proximité de l'aire de loisirs de Chénérailles, dans l'est du département, où les parents, ont signalé aux alentours de 20h30 mercredi soir la disparition de leur bébé.

Des plongeurs de la brigade nautique d'Arcachon fouillent les étangs
Des plongeurs de la brigade nautique d'Arcachon fouillent les étangs Crédit : Georges Brenier

Plusieurs dizaines de gendarmes, appuyés par un hélicoptère muni d'un projecteur, sont à pied d'oeuvre depuis mercredi soir.

Un individu s'est enfui avec le bébé

Longuement interrogés chez eux jeudi, les parents ont indiqué aux enquêteurs de la section de recherches de Limoges que l'enfant, prénommé Loan, qui présenterait des "problèmes de santé", se trouvait dans un couffin de type "cosy", près de leur véhicule, garé non loin d'eux sur une aire de loisirs où ils jouaient à la pétanque, lorsque "après un moment d'inattention, ils ont aperçu un individu s'enfuyant avec le cosy et le bébé".

À lire aussi
Joris Hourriez est recherché depuis le 16 janvier disparition
Puy-de-Dôme : la police lance un appel à témoin pour retrouver Joris

Le Procureur de la République de Guéret, Sébastien Farges, a appelé jeudi lors d'une conférence de presse à la prudence dans cette affaire.

Le Parquet se refusait toujours jeudi soir à qualifier les faits, ne souhaitant pas se prononcer sur la piste d'un enlèvement ou d'une disparition. Le dispositif alerte-enlèvement n'a par ailleurs pas été déclenché. Aucune garde à vue n'a été prononcée.

Selon le quotidien La Montagne, le couple domicilié à Lavaveix-les-Mines, à environ 25 km au sud-est de Guéret, est suivi par les services sociaux. Citant un proche, le quotidien indique que le père de famille, un maçon de 31 ans, a été touché récemment par un drame familial concernant son frère. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Disparition Limousin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants