2 min de lecture Crime

AZF, Suzy et mon gros loup

REPLAY - L’affaire AZF : un mystérieux groupe de terroristes maîtres-chanteurs, menaçait de faire sauter des bombes sur le réseau SNCF...

Jean-Alphonse Richard L'heure du Crime Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
La rentrée de RTL : Jacques Pradel Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Emilien Vinee

L'édito de Jacques Pradel

Ce soir, à la Une, l’affaire dite du groupe AZF : Entre décembre 2003 et mars 2004, un mystérieux groupe de terroristes maîtres-chanteurs, menaçait dans une série de lettres anonymes signées AZF, de faire sauter des bombes sur le réseau des voies ferrées de la SNCF. A moins que l’Etat ne paye une rançon de près de 5 millions d’euros pour faire cesser la menace...

Pendant 15 ans l’enquête ne donnera rien. Il a fallu autant d'années aux services anti-terroristes pour élucider, au début du mois de juillet dernier, le mystère d’une affaire qui avait créé une véritable psychose au plus haut niveau de l’Etat.

Avec mon invité, le journaliste d’investigation Alain Hamon, nous revenons sur ce qui s’est passé à l’époque et nous vous racontons comment les enquêteurs ont fini par identifier les deux auteurs présumés de cette opération hors du commun !

À lire aussi
Le procès des soeurs Papin l'heure du crime
L'affaire des soeurs Papin : une violence sans nom

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Nos invités

Le journaliste d’investigation Alain Hamon

Lire la suite
Crime Terrorisme Catastrophe AZF
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants