3 min de lecture Éducation nationale

Autisme : l'école "n’est pas adaptée aux enfants différents", déplore une spécialiste

INTERVIEWS - Si la majorité des Français sont favorables à une intégration des enfants autistes dans les écoles publiques, les systèmes d’enseignements actuels ne sont pas adaptés à tous les élèves. Explications avec Christine Philip, spécialiste de cette problématique.

L'intégration des enfants autistes dans les écoles : le nouveau challenge du gouvernement.
L'intégration des enfants autistes dans les écoles : le nouveau challenge du gouvernement. Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Manon Labat
Manon Labat
Journaliste

Parler d'inclusion, et non d'intégration. C'est un point sur lequel insiste Christine Philip, spécialiste de la scolarisation des élèves autistes. Selon elle, une différence cruciale existe dans ces deux termes, qui à elle seule résume le problème des écoles aujourd'hui. 

L'intégration consiste à rejoindre la norme. Ainsi, la personne doit faire l'effort de s'adapter aux autres, mais le milieu en lui-même ne bouge pas. Tandis que l'inclusion est le processus inverse. Ce n'est pas à la personne de s'adapter mais au milieu qui l'accueille d'être capable de répondre à ses besoins particuliers. Pour Christine Philip, spécialiste de la scolarisation des enfants autistes, les écoles publiques françaises ne sont encore qu’au stade de l’intégration, et non de l’inclusion.

Le gouvernement, qui a dévoilé vendredi 6 avril un "plan autisme" à 344 millions d'euros, veut améliorer le dépistage, le suivi et la prise en charge des personnes autistes. En France, 700.000 personnes en sont atteintes, dont 160.000 enfants. Si la proportion d’enfants autistes scolarisés est difficile à évaluer, certaines associations l’évaluent à 20%. 

À lire aussi
Le collège Bellevue à Beausoleil, dans les Alpes-Maritimes faits divers
Alpes-Maritimes : un collégien se suicide après avoir reçu deux heures de colle

Un système scolaire inadapté

Un pourcentage qui met en avant le désarroi des parents, qui sont souvent confrontés à un parcours du combattant pour obtenir un accompagnement adapté. Un problème qui n’est pas passé inaperçu aux yeux du Conseil de l’Europe qui a condamné la France cinq fois pour discrimination à l’égard des enfants autistes, pour un manque d’éducation, de scolarisation et de formation professionnelle. 

On prône l’inclusion dans un système qui n’est pas inclusif

Christine Philip, spécialiste de la scolarisation des enfants autistes
Partager la citation

Si la nouvelle enveloppe du gouvernement devrait changer la donne, le système reste inadapté pour Christine Philip. "On prône l’inclusion dans un système qui n’est pas inclusif" explique-t-elle. "Ce système est très normé" ajoute-t-elle, "il y a des niveaux à atteindre et des niveaux de base. Et ce principe n’est pas adapté aux enfants différents... il n’est pas favorable à n’importe quel enfant quel qu’il soit d’ailleurs. On ne leur permet pas d’apprendre à leur rythme". 

Selon elle, plus l’élève grandit, plus l’insertion est complexe dans une classe supérieure. "Et quand on atteint le secondaire, c’est carrément la catastrophe !" s’insurge Christine Philip. Effectivement, les parents se résolvent souvent à envoyer leurs enfants en Belgique , faute de programme adapté en France.

Une inclusion plus fluide dans la société de demain

L'appréhension que certains professeurs peuvent ressentir à l'idée d'accueillir un élève autiste dans leur classe est justifiée selon la spécialiste de la scolarisation des enfants autistes. Selon elle, ils ne seraient pas suffisamment formés et ne disposeraient pas des outils nécessaires.

Faire de cette différence un atout et non un handicap

Christine Philip, spécialiste de la scolarisation des enfants autistes
Partager la citation

Tandis qu'auprès des élèves, l'inclusion devrait se faire naturellement pour Olivier Paolini, président de l'association L'Inclusion En Marche. "La difficulté d'insertion existe seulement chez les adultes. Ce regard qui sépare les gens en plusieurs catégories n'existe pas naturellement, l'enfant démarre vierge de tout jugement."

"Avancer ensemble est tout à fait envisageable" ajoute-t-il. Cette inclusion dès la petite enfance "permettrait aux citoyens de demain de trouver cette inclusion des personnes autistes naturelle. De facilité leur arrivée dans les entreprises, en faisant de cette différence un atout, et non un handicap". 

Des solutions dans le reste de l'Europe

Si les enfants autistes sont souvent contraints de déménager en Belgique pour suivre une formation, des systèmes éducatifs dans le reste de l’Europe ont également fait leurs preuves. C’est notamment le cas en Italie comme le président de L’Inclusion En Marche. 

Ne plus se focaliser sur les difficultés mais plutôt sur les compétences et les réussites

Olivier Paolini, président de l'Inclusion En Marche
Partager la citation

L’Italie mise sur une didactique inclusive. C’est à dire que ce système propose aux élèves des outils adaptés à chacun. Les supports, comme les manuels et le matériel sont adaptés en fonction des singularités de chaque élève. Un élève autiste a un manuel adapté aux caractéristiques de son trouble, il a par exemple le choix entre un puzzle, un texte à trous ou l'opportunité de dessiner au lieu d'écrire pour comprendre une leçon. 

Cet enseignement inclusif permet aux élèves d’apprendre en même temps, quels que soit leur rythme. Ce système permet "de ne plus se focaliser sur les difficultés mais plutôt sur les compétences et les réussites", conclue Olivier Paolini.

Lire la suite
Éducation nationale Autisme École publique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792917051
Autisme : l'école "n’est pas adaptée aux enfants différents", déplore une spécialiste
Autisme : l'école "n’est pas adaptée aux enfants différents", déplore une spécialiste
INTERVIEWS - Si la majorité des Français sont favorables à une intégration des enfants autistes dans les écoles publiques, les systèmes d’enseignements actuels ne sont pas adaptés à tous les élèves. Explications avec Christine Philip, spécialiste de cette problématique.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/autisme-l-ecole-n-est-pas-adaptee-aux-enfants-differents-deplore-une-specialiste-7792917051
2018-04-09 13:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7DDPK3lM9oL0UzRvEw9l_g/330v220-2/online/image/2014/0823/7773845876_un-enfant-sur-68-aux-etats-unis-est-atteint-d-une-forme-d-autisme-illustration.jpg