1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats du 13 novembre : "On ne peut pas oublier", témoigne Deschamps

RÉACTION - Quasiment un an jour pour après les tragiques événements du 13 novembre 2015, l'équipe de France de football joue au Stade de France, où tout a commencé, vendredi 11 novembre (20h45).

>
Deschamps ne jamais revivre le 13 novembre Crédit Image : Cathrin Maïller/Pixathlon/SIPA | Crédit Média : Jérôme Millagou | Durée : | Date :
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Le Service des Sports

À mesure que la date approche, les souvenirs resurgissent, les reportages se multiplient, de nouveaux témoignages se font jour. Le dimanche 13 novembre 2016 marquera les un an d'un tragique vendredi soir dans l'histoire de France.

Ce soir-là, c'est aux abords du Stade de France que les premières détonations ont retenti. Alors que les Bleus disputaient un match amical à l'Allemagne, trois kamikazes avaient successivement fait exploser leur ceinture, provoquant la mort de Manuel Dias, un Portugais de 63 ans, la première des 130 victimes. 

Didier Deschamps et ses joueurs sont depuis déjà revenus dans l'enceinte dyonisiennne, le 29 mars puis durant l'Euro. Mais à deux jours de la date "anniversaire", leur match pour les éliminatoires du Mondial 2018 face à la Suède aura forcément une résonance particulière, vendredi 11 novembre (20h45). Une minute de silence devrait avoir lieu avant le coup d'envoi.

Le temps passe mais on ne peut pas oublier

Didier Deschamps
Partager la citation
À lire aussi
Le Tribunal de Melun Attentats à Paris
Attentats de Paris : un homme assigné à résidence obtient la condamnation de l'État

Dès le début du rassemblement à Clairefontaine, Didier Deschamps n'a pas caché "que personne ne peut oublier ce qu'on a vécu ce soir là, surtout l'après-match puisque le match s'est déroulé dans des conditions normales (...) C'était des jours chargés en émotion. Le temps passe mais on ne peut pas oublier. Ça va faire un an... C'est des moments que, j'espère, on ne sera plus amenés à vivre". 

Titulaire ce soir-là, le milieu Lassana Diarra avait perdu une cousine dans les attaques menées dans Paris. La sœur d'Antoine Griezmann, Maud, est l'une des survivantes du Bataclan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Terrorisme Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785659825
Attentats du 13 novembre : "On ne peut pas oublier", témoigne Deschamps
Attentats du 13 novembre : "On ne peut pas oublier", témoigne Deschamps
RÉACTION - Quasiment un an jour pour après les tragiques événements du 13 novembre 2015, l'équipe de France de football joue au Stade de France, où tout a commencé, vendredi 11 novembre (20h45).
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-du-13-novembre-on-ne-peut-pas-oublier-temoigne-deschamps-7785659825
2016-11-09 15:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/x3tnE9blU_0K7UnIlPW7vQ/330v220-2/online/image/2016/1108/7785660099_didier-deschamps-le-10-octobre-2016.jpg