2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats de Paris : une centaine de perquisitions menées dans toute la France

REPLAY - Trois jours après la vague d'attaques sanglantes qui a frappé la capitale, les forces de l'ordre ont mené plusieurs opérations antiterroristes dans plusieurs villes de France qui ont donné lieu à plusieurs interpellations à Toulouse et Grenoble.

Édition spéciale - Attentats à Paris La rédaction de RTL
>
Une centaine de perquisitions dites "administratives" menées dans toute la France Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Damien Delseny | Durée : | Date :
La page de l'émission
Damien Delseny et Patrick Tejero

Une importante opération antiterroriste a été lancée dans la nuit dans différentes villes de France. À Toulouse, Grenoble mais aussi à Jeumont, les forces policières ont réalisé plusieurs dizaines de perquisitions dites administratives, c'est à dire, qui ne sont pas en lien direct avec les attentats de vendredi mais visent à rendre visite à des personnes qui sont déjà signalisées depuis plusieurs mois ou années.

>> Suivez les événements en direct après les attentats à Paris 

Au moins trois personnes interpellées à Toulouse

À Toulouse, quatre perquisitions ont eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi à la Reynerie au Mirail, quartier où a notamment vécu Mohamed Merah. 200 hommes armés, notamment des équipes d'intervention du GIPN et du Raid, ont été réquisitionnés pour cette opération de grande ampleur. Au moins trois personnes ont été placées en garde à vue, après une perquisition conduite dans le cadre de l'état d'urgence.
Cette "perquisition administrative" a été menée sous la direction du préfet, en application de l'état d'urgence décrété au niveau national par le président François Hollande après les attentats à Paris vendredi soir. La perquisition, qui se veut préventive, a donné lieu à la saisie d'objets illicites, dont une arme et du cannabis, conduisant à l'interpellation et le placement en garde à vue "de trois ou quatre personnes", a précisé cette source au parquet de Toulouse. 

Au moins 7 ou 8 interpellations à Grenoble

Dans l'agglomération grenobloise, une série de perquisitions ont également eu lieu dans la nuit. "L'état d'urgence décrété par le président de la République permettant d'effectuer des perquisitions nocturnes sur ordre du préfet, une quinzaine d'objectifs ont été ciblés par la police judiciaire et quinzaine d'objectifs ont été ciblés par la police judiciaire et la Sûreté départementale sur les communes de Grenoble, Échirolles, Fontaine, Saint-Martin-d'Hères", détaille Le Dauphiné Libéré.

À lire aussi
La salle de concert du Bataclan avait été touchée lors des attentats de Paris, le 13 novembre 2015. terrorisme
Attentats du 13 novembre : les juges ont mis un terme aux investigations

Selon nos informations, au moins 7 ou 8 interpellations ont eu lieu. Des armes et de l'argent ont aussi été saisis au cours de ces perquisitions. Des arrestations qui pourraient concerner "des personnes déjà connues par les services enquêtant sur l'économie parallèle", relate le journal local. 

Une perquisition avait aussi été menée à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, tard dimanche soir dans le cadre de l'enquête sur les attentats alors que les résultats et l'objet de cette perquisition n'ont pas encore été communiqués. Même constat à Jeumont dans le département du Nord où une cinquantaine d'hommes auraient mené une perquisition, rapporte L'Observateur

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Police Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants