1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats à Paris : Abdelhamid Abaaoud aurait été localisé sur l'île de Léros en septembre
1 min de lecture

Attentats à Paris : Abdelhamid Abaaoud aurait été localisé sur l'île de Léros en septembre

Le terroriste, tué lors de l'assaut à Saint-Denis, se trouvait sûrement en Grèce "pour accueillir des complices".

Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris
Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris
Crédit : DABIQ / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Abdelhamid Abaaoud, le coordonnateur présumé des attentats de Paris et Saint-Denis serait-il, lui aussi, passé par la Grèce, et plus précisément sur l'île de Léros, en septembre dernier ? C'est en tout cas ce qui ressort après la transmission d'une information des services antiterroristes marocains et qui est depuis considérée comme "très fiable" par les autorités françaises, explique le journal Le Parisien. Le terroriste aurait été localisé à la toute fin de l'été sur ce bout de terre, à une trentaine de kilomètres des côtes turques en mer Egée. L'information n'a pour le moment "pas été corroborée par des preuves judiciaires", confie une source proche de l'enquête. 

C'est sur cette même île grecque que deux des terroristes du Stade de France avaient également transité en octobre dernier. Ils avaient débarqué parmi une centaine de migrants, le 3 octobre 2015. Une information confirmée grâce à la comparaison d'empreintes digitales rendue possible puisque la police grecque recense photos et empreintes de chaque demandeur d'asile. Le Belge de 28 ans ne figure pas dans ce fichier. Toutefois, "si Abaaoud était sur place, l'hypothèse privilégiée est qu'il était là pour accueillir des complices", rapporte le quotidien. 

Abdelhamid Abaaoud a été tué le 18 novembre après l'assaut du Raid dans un appartement de Saint-Denis, où il préparait d'autres attentats avec des complices. Le 13 novembre, il aurait participé au commando qui a mitraillé plusieurs terrasses de cafés et restaurants parisiens, tout en se coordonnant par téléphone avec l'un des kamikazes du Stade de France, Bilal Hadfi. La géolocalisation de son téléphone révèle qu'il s'est aussi rendu près du Bataclan, alors que les policiers étaient encore en train d'y intervenir. Pour la justice, Abaaoud et un complice comptaient se faire exploser à La Défense, le 18 ou le 19 novembre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/