1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat en Isère : "Je ne suis pas surpris par l'attentat", réagit Thibault de Montbrial
1 min de lecture

Attentat en Isère : "Je ne suis pas surpris par l'attentat", réagit Thibault de Montbrial

Le président du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure (CRSI) a réagi sur l'attentat survenu en Isère ce vendredi. L'attentat et le mode opératoire des assaillants ne le surprend pas.

Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris
Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Attentat en Isère : "Je ne suis pas surpris par l'attentat", réagit Thibault de Montbrial
06:53
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Thibault de Montbrial, président du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure (CRSI), réagit au micro de RTL sur l'attentat survenu en Isère. Il n'est pas surpris par le profil de l'auteur présumé : Yassin Salhi35 ans, un soupçon de voyage à l'étranger, radicalisation dès 2006, pas de casier judiciaire. "Je ne suis surpris ni par le profil, ni par le mode opératoire, ni par la survenance de l'attentat. L'État Islamique, à longueur de vidéo depuis plus d'un an, appelle les gens soit à rejoindre le théâtre syrio-irakien, soit à commettre des attentats sur notre territoire, donc il n'y a aucune surprise."

Le mode opératoire de ce matin correspond exactement à un des scénarios suggérés par l'État Islamique

Thibault de Montbrial

"Dans les vidéos de l'État Islamique, il y a tout un tas de modes opératoires qui sont déclinés, et le mode opératoire de ce matin correspond exactement à un des scénarios suggérés par l'État Islamique. C'est-à-dire la décapitation d'une part et la voiture bélier par ailleurs. Le message est extrêmement clair : beaucoup de gens pensaient que les endroits à risques étaient les endroits à risques et les endroits touristiques. Mais on commence à réaliser qu'il n'y a aucun endroit en France qui ne soit susceptible de faire l'objet d'une attaque. On réalise aussi que des gens restés sous le radar, qui n'ont pas de casier judiciaire, avec un profil de radicalisé et très déterminé peuvent passer à l'attaque sans qu'on ait pu identifier le passage à l'acte", détaille Thibault de Montbrial.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/