1 min de lecture Saint-Denis

Assaut de Saint-Denis : sept personnes sur huit relâchées

L'homme qui a logé l'organisateur présumé des attentats parisiens Abdelhamid Abaaoud reste en garde à vue.

Membres de l'équipe d'intervention du Raid à Saint-Denis mercredi 18 novembre.
Membres de l'équipe d'intervention du Raid à Saint-Denis mercredi 18 novembre. Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Huit personnes avaient été interpellées à Saint-Denis au nord de Paris après un assaut musclé des forces spéciales de police mercredi 18 novembre. Sept personnes d'entre elles été relâchées, indique le parquet samedi 21 novembre. En revanche l'homme qui a fourni l'appartement à Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats parisiens, reste en garde à vue.

Jawad Bendaoud avait expliqué juste avant son interpellation en marge de l'assaut avoir hébergé deux personnes qui venaient de Belgique pour "rendre service" et qu'ils voulaient simplement "de l'eau et faire la prière". La garde à vue peut durer jusqu'à 144 heures, soit six jours, dans une enquête terroriste et en cas de menace imminente.
Une semaine après les attentats, les enquêteurs commencent à avoir une idée plus précise de la composition des trois commandos, formés d'une dizaine de jihadistes en tout, qui ont tué 130 personnes à Paris le 13 novembre. Mais le rôle de l'un d'entre eux, Salah Abdeslam, reste à éclaircir. D'autant que cet homme, vraisemblablement exfiltré en Belgique au lendemain des tueries, est toujours activement recherché.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Saint-Denis Terrorisme Attentats à Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants