1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Argenteuil : un "projet d'attentat sur le sol français mis en échec" grâce à l'interpellation d'un Français, annonce Bernard Cazeneuve
2 min de lecture

Argenteuil : un "projet d'attentat sur le sol français mis en échec" grâce à l'interpellation d'un Français, annonce Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur a annoncé, ce jeudi 24 mars, qu'un projet d'attentat qui était à un stade avancé, a été déjoué, après l'arrestation d'un homme à Argenteuil.

Bernard Cazeneuve, le 24 mars 2016
Bernard Cazeneuve, le 24 mars 2016
Crédit : Capture iTélé
James Abbott & Anne-Sophie Blot & AFP

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a expliqué ce jeudi 24 mars place Beauvau qu'un attentat a été déjoué en France. La DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) a conduit une perquisition dans le cadre d'une enquête antiterroriste à Argenteuil, avec une "interpellation importante" réalisée dans la matinée d'une personne de nationalité française.

Cette arrestation a permis de "mettre en échec" un projet d'attentat en France qui était conduit à un "stade avancé"
selon le ministre de l'Intérieur. Cette interpellation a été le fruit d'une "enquête minutieuse réalisée depuis plusieurs semaines en coopération étroite avec les services européens". Les investigations sont conduites sous l'autorité d'un juge d'instruction antiterroriste, a indiqué le parquet de Paris.

Plus tôt dans la journée, une opération antiterroriste a en effet été lancée dans la ville du Val d'Oise. L'intervention des forces de l'ordre se poursuite encore dans la nuit du vendredi 25 mars, avec une opération de déminage dans le quartier de l'arrestation. Une petite quantité d'explosifs, dont la nature n'a pas été précisée, a été retrouvée au domicile de l'homme interpellé, selon une source policière. 

Un suspect déjà condamné dans le passé

Des "opérations de déminage sont en cours afin que les policiers puissent procéder à la perquisition de l'appartement, du parking et des parties communes dans des conditions optimales", a expliqué Bernard Cazeneuve. Un vaste périmètre de sécurité a été mis en place, des voitures de police et des policiers en armes barrant l'accès à la rue et maintenant plusieurs dizaines de badauds à distance.

L'homme interpellé, de nationalité française, est "suspecté d'être impliqué à haut niveau dans ce projet. Il évoluait au sein d'un réseau terroriste qui projetait de frapper la France", a expliqué le ministre de l'Intérieur dans une déclaration à la presse. Il avait été condamné en son absence dans un pays européen non précisé dans une affaire d'acheminement de jihadistes vers la Syrie, selon une source policière. L'homme devait être conduit dans les locaux de la DGSI à Levallois-Perret pour y être entendu en garde à vue. "Aucun élément tangible ne lie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles", a précisé le ministre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/