1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Après le crash, l'A400M boudé par les armées
1 min de lecture

Après le crash, l'A400M boudé par les armées

Après le crash samedi d'un appareil d'essai à Séville, plusieurs pays ont annoncé la suspension de leurs vols d'Airbus A400M.

L'avion militaire Airbus A400 M en phase atterrissage à Berlin
L'avion militaire Airbus A400 M en phase atterrissage à Berlin
Crédit : JOHANNES EISELE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

C'est un bien mauvais coup de pub pour l'avionneur européen alors que son A400M était en tournée promotionnelle. Après qu'un de ses appareils d'essai se soit crashé samedi à Séville, causant la mort de quatre personnes, les armées allemande, britannique et turque ont annoncé la suspension de leurs vols.


"Après le crash de l'A400M près de Séville, il a été décidé samedi de suspendre jusqu'à nouvel ordre les vols d'entraînement de l'unique A400M des forces de défense allemande", a déclaré un officier de presse des forces armées. "Nous attendons maintenant les résultats de l'enquête d'Airbus sur les raisons de l'accident de l'A400M à proximité de Séville", a-t-il ajouté, indiquant être "en contact constant avec Airbus". 

Même raison évoquée du côté de l'armée britannique et de l'armée turque, destinataire de l'avion qui s'est crashé samedi 9 mai. Un responsable de l'industrie de défense turque a confirmé que cet avion devait être livré en juillet. Au total, Ankara a signé un accord pour l'achat de 10 A400M d'ici à 2018. Deux ont été livrés l'an dernier et deux autres doivent l'être en 2015, a-t-il précisé.

La France continue l'utilisation des A400M

L'armée française va en revanche continuer à utiliser sa flotte de six avions Airbus A400M, jugeant ne "pas avoir d'éléments à ce stade" pour l'immobiliser

À lire aussi


"Nos avions ont une définition technique conforme validée par la Direction générale de l'armement et un entretien par nos mécaniciens. Nous ne ferons pas d'impasse sur la sécurité mais nous n'avons pas à ce stade de raison pour arrêter la flotte", a expliqué le colonel Jean-Pascal Breton, le patron du SIRPA Air.

La France a commandé 50 autres A400M dont quatre doivent être livrés en 2015. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/