1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Angoulême : un couple de boulangers suspecté d'agressions sexuelles sur leurs employés
1 min de lecture

Angoulême : un couple de boulangers suspecté d'agressions sexuelles sur leurs employés

REPLAY - Une trentaine de plaintes ont été déposées contre les gérants de trois boulangeries en Charente.

Des baguettes dans une boulangerie (illustration)
Des baguettes dans une boulangerie (illustration)
Crédit : AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS
Angoulême : un couple de boulangers poursuivi pour agressions sexuelles
01:04
Jean-Alphonse Richard & La rédaction numérique de RTL

Dans la région d'Angoulême, en Charente, un couple de boulangers vient d'être mis en examen pour "agression sexuelle et harcèlement". Les commerçants, qui géraient trois boutiques baptisées "Mon Plaisir", sont directement visés par 31 plaintes recensées sur les cinq dernières années. Que ce soit à La Rochefoucauld, à Puymoyen ou à Gond-Pontouvre, le patron de 54 ans, surnommé depuis le "roi de la miche", avait plutôt la main baladeuse. À lui tout seul, l'homme aurait commis trente agressions tandis que son épouse est suspectée pour une épouse.
Il y a quelques semaines, une jeune apprentie est allée voir les gendarmes pour se plaindre. Elle se plaint alors d'être un peu trop collée par son employeur qui, selon elle, la caresse furtivement et lui fait des propositions graveleuses. En interrogeant tous les apprentis passés par les trois fournils, les gendarmes ne sont pas loin de décrire une boulangerie du vice. Le gérant, lui, dément farouchement toutes ces accusations.


"C'est clairement nié par Monsieur qui reconnaît qu'il a un comportement proche des gens, qu'il est de nature assez tactile et touche assez facilement les bras, les épaules et éventuellement les hanches. Mais il indique bien que cela n'a aucune connotation sexuelle", affirme son avocat Jean-Michel Camus. Boutique ouverte ou pas, reste que le boulanger ne peut plus mettre la main à la pâte. Il est interdit, tout comme sa femme, d'approcher de près ou de loin l'un ou l'autre de ses trois magasins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/