1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Allergies aux pollens : "Une maladie un peu trop banalisée", déplore une spécialiste
1 min de lecture

Allergies aux pollens : "Une maladie un peu trop banalisée", déplore une spécialiste

INVITÉE RTL - Les allergies touchent un Français sur quatre. Le plus inquiétant, c'est que nous prenons rarement au sérieux les différents symptômes, selon Christine Rolland, présidente de l'association Asthmes et Allergies.

Un quart de la population française souffre d'allergie
Un quart de la population française souffre d'allergie
Crédit : SIPA / ALLILI MOURAD
Allergies aux pollens : "Une maladie un peu trop banalisée", déplore une spécialiste
00:05:04
Yves Calvi & Loïc Farge

Nez qui gratte et qui coule, yeux qui piquent, éternuements réguliers... Ce mardi 22 mars correspond à la dixième journée de l'allergie. Dans les années 1970, 2 à 3% des Français étaient allergiques. Aujourd'hui, un quart de la population en souffre. En cause : la pollution automobile et les pollutions chimiques qui empoisonnent nos intérieurs. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la moitié de la population mondiale sera allergique en 2050.

Le problème est que ces maladies sont mal dépistées. "Dans 30% des cas, une rhinite allergique peut se transformer en asthme", avertit Christine Rolland, présidente de l'association Asthmes et Allergies. Les Français sont trop peu nombreux à aller consulter sur ces symptômes que l'on pourrait penser résiduels, mais qui peuvent aboutir à des pathologies plus graves. "L'allergie est une maladie un peu trop banalisée", déplore cette spécialiste. Elle explique qu'il existe des gestes très simples au quotidien pour lutter contre les pollens.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire