1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Air cocaïne" : les zones d'ombre qui entourent Pascal Fauret et Bruno Odos, les deux pilotes français
1 min de lecture

"Air cocaïne" : les zones d'ombre qui entourent Pascal Fauret et Bruno Odos, les deux pilotes français

REPLAY - Neuf jours après leur évasion de République dominicaine, Bruno Odos et Pascal Fauret sont rattrapés par la justice française. Le premier doit être entendu ce mardi matin par la juge d'instruction qui n'interrogera pas immédiatement le second en raison de zones d'ombre qui persistent.

Pascal Fauret et Bruno Odos, en République Dominicaine, en 2013.
Pascal Fauret et Bruno Odos, en République Dominicaine, en 2013.
Crédit : AFP
Pascal Fauret et Bruno Odos vont être entendus par une juge d'instruction qui doit faire la lumière sur leur implication présumée
01:03
Julien Quelen
Julien Quelen

Placés en détention provisoire après que les gendarmes ont été les chercher chez eux, en Isère et près de Lyon, Pascal Fauret et Bruno Odos, les deux pilotes français impliqués dans une affaire de trafic de drogue transatlantique, vont faire face à la justice française. Ce mardi matin, la juge d'instruction en charge du volet français de l'enquête doit recevoir Bruno Odos avant d'en faire de même avec Pascal Fauret, mercredi. Les deux pilotes auront à répondre de leurs actes qui soulèvent plusieurs zones d'ombre sur leur implication présumée. 

Des "couillons", pour reprendre leur expression, ou des complices ? L'enjeu est de taille pour Pascal Fauret et Bruno Odos. Pour se faire une idée, la juge d'instruction française doit par exemple comprendre à quoi peuvent penser deux pilotes qui aident au transbordement d'une dizaine de très lourdes valises sur le tarmac de Saint-Tropez un matin de décembre 2012 alors qu'ils rentrent de République dominicaine avec un seul passager à bord : Nicolas Pisapia. 

Même interrogation pour le 3 mars 2013, lorsque Pascal Fauret et Bruno Odos redécollent les soutes vides de Quito, en Équateur, où ils sont arrivés quelques heures plus tôt, toujours avec Nicolas Pisapia comme seul passager. Deux semaines plus tard, Pascal Fauret aide au chargement de 26 valises fermées par des cadenas sur le tarmac de Punta Cana, en République dominicaine, avant d'être interpellé. Fauret et Odos ont-il eu des doutes, comme le laissent entendre certains textos ? Quoi qu'il en soit les deux pilotes ont gardé les yeux fermés sur le contenu de leur soute, et c'est bien cela qui intrigue la justice. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/