1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Affaire Penelope Fillon : "Fillon et le syndrome Platini", par Pascal Praud
1 min de lecture

Affaire Penelope Fillon : "Fillon et le syndrome Platini", par Pascal Praud

REPLAY - ÉDITO - Pour le journaliste, le "Penelope gate" serait un copier-coller de l'affaire du "FIFA gate" mettant en cause l'ancien numéro 10 des Bleus du foot.

Pascal Praud
Pascal Praud
Crédit : RTL
Affaire Penelope Fillon : "Fillon et le syndrome Platini", par Pascal Praud
01:19
Affaire Penelope Fillon : "Fillon et le syndrome Platini", par Pascal Praud
01:19
Affaire Penelope Fillon : "Fillon et le syndrome Platini", par Pascal Praud
01:18
Pascal Praud & Loïc Farge

"Quand l'affaire Platini éclate, ce dernier est dans le déni, il réagit mal, il communique à l'envers, il évoque un complot et ne prend pas la mesure de la déflagration. François Fillon fera pareil", note Pascal Praud. "On a compris tout de suite chez Michel Platini que le contrat de travail avec Blatter n'existait pas, que l'accord était verbal, qu'aucun élément matériel ne prouverait la parole de l'ancien président de l'UEFA", poursuit-il.

"Après les révélations du Canard Enchaîné, chacun a deviné que Penelope Fillon n'avait pas fait grand chose ; que son emploi était sinon présumé fictif, du moins à temps très partiel", analyse le journaliste. "Elle a travaillé pour son mari, mais les ordinateurs ne s'en souviennent pas beaucoup", dit-il avec ironie.

"Dans les deux cas, il y a une atmosphère de chasse à courre. Dans les deux cas, il y a la difficulté de se défendre", constate Pascal Praud. "Reconnaître l'emploi fictif, c'est aller en correctionnel pour un délit qui relève du pénal. Chez Platini, avouer la faute c'était renoncer à la présidence", rappelle-t-il. "Lundi 6 février, Fillon a fait ce que Platini n'avait pas su commencer : une opération vérité et un mea culpa. Est-ce que ce sera suffisant ? À suivre", lance le journaliste pour conclure.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/