1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Accusé de sexualiser les enfants, Balenciaga s'excuse et retire sa campagne
1 min de lecture

Accusé de sexualiser les enfants, Balenciaga s'excuse et retire sa campagne

Une campagne publicitaire de la marque de luxe mettant en scène des enfants et des nounours avec des harnais BDSM fait scandale.

063_475593564
063_475593564
Crédit : GABRIEL OLSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Angeline Da Costa

Ours en peluches vêtus de harnais en cuir noir et de collier cadenassés, la nouvelle campagne publicitaire de Balenciaga mettant en scène des enfants fait scandale. La marque de luxe du groupe Kering est accusée de promouvoir la pédopornographie et de sexualiser des enfants dans une série de photographies mises en ligne mercredi 16 novembre.

Sur les réseaux sociaux, les internautes s'insurgent contre la douteuse mise en scène de petites filles et de nounours inspirés de l'imaginaire du bondage et du BDSM.

Cette campagne de Noël controversée est signée du photographe documentaire Gabriele Galimberti. Sur d'autres clichés d'une collection précédente, des internautes ont pu identifier un extrait d'un avis de la Cour Suprême des États-Unis portant sur la pédopornographie

Face au tollé médiatique, Balenciaga s'est excusé sur Instagram mardi 22 novembre et assure "condamner fermement la maltraitance infantile sous toutes ses formes", avant de retirer la campagne incriminée de toutes les plateformes. Le directeur artistique géorgien Demna Gvasalia a assuré que des poursuites judiciaires seraient engagées.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire