2 min de lecture Économie

Téléphonie : une fusion des opérateurs pourrait faire grimper nos forfaits

ÉDITO - Le nombre d’opérateurs téléphoniques pourrait se réduire en France, et ce ne sera pas sans conséquence sur le prix de nos abonnements.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Téléphonie : une fusion des opérateurs pourrait faire grimper nos forfaits Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Nous avons quatre opérateurs aujourd'hui en France : Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free. Jusqu'ici, l'Arcep (l'autorité administrative qui supervise le secteur) s'opposait à ce qu'on appelle la "consolidation", c'est-à-dire la fusion entre deux d'entre eux. Une fusion pourtant souhaitée par les acteurs eux-mêmes.

Et voici que l'Arcep a changé d’avis : oui, les opérateurs français vont pouvoir se regrouper. Du coup, le cours boursier d'Altice, le propriétaire de SFR, a fortement progressé. Et celui de Free, qui avait pris une grosse claque, s'est un peu redressé. Parce que la Bourse spécule sur un rachat.

Qui pourrait disparaître ? Les spéculations se concentrent sur SFR, qui a pourtant bien redressé la barre depuis ses déboires d'il y a quelques mois. Le groupe regagne des abonnés, il a baissé ses prix. Alors que Free, qui était habitué au succès, perd désormais des clients.

À lire aussi
Le Livret A a été créé le 22 mai 1818 livret A
Livret A : pourquoi les Français l'aiment tant ?

Bouygues sur les rangs pour racheter SFR ?

SFR reste pourtant handicapé par une dette importante, qui complique la poursuite des investissements considérables nécessaires dans les télécoms, en particulier pour le développement de la prochaine génération (la 5G).

Selon des informations de l'agence Bloomberg, c'est Bouygues qui serait en train d'étudier le rachat de SFR avec un fonds d'investissement. L'information a été démentie, mais c'est assez habituel de démentir de tels projets lorsqu'on les prépare.

Les opérateurs avancent deux raisons à leur volonté de fusionner ? D'abord, en regroupant leurs forces, ils peuvent faire des économies d'échelle, partager les investissements et les coûts fixes, et les répartir sur un plus grand nombre d'abonnés.

Ensuite ils pourraient faire remonter les prix, car la concurrence serait moins forte. Les entreprises cherchent toujours à faire remonter leurs prix.

Dans les pays qui ont réduit le nombre d'opérateurs, les tarifs ont augment de 20%

François Lenglet
Partager la citation

Le problème évidemment, c'est que dans ces opérations, il y en a un qui paye pour tous les autres : celui qui achète un de ses concurrents subit le coût de l'opération et toute la désorganisation que provoque une fusion, alors que tous les autres profitent de la moindre concurrence et de la remontée des prix sans inconvénients.

Les consommateurs vont-ils payer plus cher pour leur téléphone ? C'est tout à fait possible. Dans les pays qui ont réduit le nombre d'opérateurs -, comme l'Autriche, qui est justement passée de quatre à trois -, on a vu une remontée des tarifs de l'ordre de 20%.

À l'inverse, quand le nombre de prestataires augmente, les prix baissent. Cela a été particulièrement net lors de l'arrivée de Free en France, en 2012. Entre 2011 et 2017, les prix des services téléphoniques ont été divisés par deux chez nous.

Cela n'est pas seulement grâce à la concurrence : il y a eu aussi l’évolution technique. Mais l'arrivée du trublion Free a beaucoup joué, tout comme l'arrivée de Bouygues, il y a vingt-cinq ans, avait dopé le marché.

Marche arrière de l'administration

Pourquoi l'administration va-t-elle autoriser ces fusions, si elles sont défavorables au consommateur ? Probablement justement pour avantager le producteur, c'est-à-dire augmenter ses marges et ses capacités d’investissement.

Le risque, si nous conservons plusieurs opérateurs de moindre taille, c'est que la France ne parvienne pas à constituer de géant à l'échelle européenne ou mondiale. Surtout à l'heure où il va falloir dépenser beaucoup pour rester dans la course.

Après avoir décidé d'avantager délibérément le consommateur en permettant l'arrivée de Free au grand dam des trois autres, il y a quelques années, l'administration fait marche arrière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793523797
Téléphonie : une fusion des opérateurs pourrait faire grimper nos forfaits
Téléphonie : une fusion des opérateurs pourrait faire grimper nos forfaits
ÉDITO - Le nombre d’opérateurs téléphoniques pourrait se réduire en France, et ce ne sera pas sans conséquence sur le prix de nos abonnements.
https://www.rtl.fr/actu/conso/telephonie-une-fusion-des-operateurs-pourrait-faire-grimper-nos-forfaits-7793523797
2018-05-25 10:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7E_Bpc4h6awkJnC1RbUpQA/330v220-2/online/image/2018/0525/7793526801_sfr-bouygues-telecom-et-orange-illustration.jpg