2 min de lecture Économie

En Allemagne, le nouvel excédent budgétaire fait des jaloux

En 2019, l'Allemagne a enregistré un excédent budgétaire de 13 milliards d'euros.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Allemagne : nouvel excédent budgétaire qui fait des jaloux Crédit Image : John MACDOUGALL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Maeliss Innocenti

Berlin a publié lundi 13 janvier ses comptes budgétaires et la bonne gestion de nos voisins allemands ne se dément pas. L’Allemagne a en effet dégagé un excédent budgétaire de 13 milliards d’euros l’année dernière. Un bon cru qui s’ajoute à la série d’excédents que connaît le pays depuis 2012. À titre de comparaison, l’État français devrait enregistrer un déficit de l’ordre d’une centaine de milliards pour la même année…

Mais comment expliquer une telle performance (pour l'Allemagne) ? Des recettes fiscales qui sont restées en forme, grâce au rééquilibrage de la croissance en faveur de la consommation, et au détriment des exportations industrielles, ça fait plus de TVA. La baisse des taux d’intérêt, bien sûr. Mais sur ces deux facteurs, il n’y a guère de différence avec la France. 

La vraie différence, c’est un État moins prolifique notamment pour la redistribution, qui est bien plus importante en France, et qui se trouve donc plus difficile à contenir chez nous. Surtout en 2019, le budget qui a suivi la crise des gilets jaunes. Il y a aussi désormais en Allemagne une règle constitutionnelle qui limite le déficit fédéral à 0,35% du PIB par an. Et en 2020, de nouvelles contraintes, plus strictes encore, s’appliqueront aux régions en cette matière.

En Europe, l'exception c'est la France

Il y a un facteur culturel incontestable. Mais il ne faut pas le surestimer. Treize pays européens sont aujourd’hui en excédent. Le vrai facteur culturel, il frappe la France. C’est nous qui sommes une exception en Europe, avec un niveau de dépenses publiques, d’impôt et de déficit sans équivalent sur la durée.

À lire aussi
Caocao débarque à Paris VTC
Caocao : la plateforme de VTC chinoise arrive à Paris

Mais alors que font les Allemands de leur argent ? Jusqu’ici, leurs excédents n’ont qu’une destination : le remboursement de la dette publique du pays. À suivre les calculs d’Eurostat, entre 2014 et 2018, l’Allemagne a fait passer sa dette de 75% du PIB à 62%. Dans le même temps, la France a fait monter la sienne, passant de 95% de notre PIB à 99%. La France est d’ailleurs le seul grand pays de la zone euro qui n’a pas réduit sa dette sur cette période.

La dette allemande a baissé

Même en valeur absolue, les chiffres sont impressionnants. En 2014, la dette allemande était de 2.200 milliards d’euros, alors qu’en France c’était 2.000 milliards d’euros. Aujourd’hui, c’est l’Allemagne qui est redescendue à 2.000 milliards, alors que nous avons grimpé à 2.300 milliards. Le tout alors que notre économie, et donc notre capacité de remboursement, est sensiblement plus petite que celle de l’Allemagne.

En Allemagne, le débat se lance timidement sur la façon d'utiliser cet argent. Certains voudraient des baisses d’impôt. D’autres mettre en place une retraite minimum. D’autres encore veulent rénover les infrastructures de transport, les routes, les ponts et les trains. Le seul problème, c’est que le niveau de chômage est tellement faible que les entreprises de travaux publics ne parviennent même plus à répondre aux commandes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Allemagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants