1 min de lecture Économie

Air France-KLM : AccorHotels a proposé à l'État de lui racheter sa part

ÉDITO - Le groupe hôtelier AccorHotels est candidat au rachat des parts de l'État dans Air France-KLM. C'est un vrai coup de tonnerre.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Air France-KLM : AccorHotels a proposé à l'État de lui racheter sa part Crédit Image : AFP / Archives, ERIC PIERMONT | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau Journaliste RTL

Selon nos informations, AccorHotels va officialiser ces discussions dès ce lundi 4 juin. C'est un moment remarquable pour deux raisons. Quelle que soit l'issue, un tabou est brisé : la place de l'État n'est plus sanctuarisée dans cette entreprise.

Ensuite Air France est dans un tel état de délitement qu'un grand groupe (AccorHotels est n°1 mondial de l'hôtellerie hors États-Unis) peut envisager l'exploiter. Et faire mieux qu'actuellement.

L'intérêt du gouvernement de se séparer de sa participation est triple. Premièrement, Air France est biberonnée depuis des lustres par l'argent public. Sortir du jeu, c'est se délester d'un charge permanente, quasiment incontrôlable, et dont la valeur a fondu de moitié en quelques années.

À lire aussi
Casque d'un employé d'Ascoval Saint-Saulve (Valenciennes) économie
Reprise d'Ascoval : Altifort n'a pas les fonds nécessaires, le plan social se profile

Ensuite, imposer le retour aux réalités économiques : le choc pourrait permettre à l'entreprise à se mettre en ordre de bataille pour résister à la concurrence et, mieux, assurer son avenir. Enfin renforcer, après la SNCF, le cycle des réformes, et accessoirement faire rentrer de l'argent dans les caisses des finances publiques au profit des contribuables.

Le groupe hôtelier peut jouer sur deux tableaux. Il ne reprend qu'une partie des actions de l'État. Cela lui ouvre les portes du monde du transport, mais sans grandes perspectives industrielles. Par ailleurs, AccorHotels reprend la totalité de la participation publique et paye l'État en actions du groupe hôtelier. Et là, tout le monde y gagne.

Les plus

Les créations d'emplois dans le bio ont augmenté de 16% l'an dernier. Mais nous continuons d'importer une part croissante de produits bio.

La note du jour

04/20 à la FNSEA. Très bien servie lors de la loi sur l’Alimentation et l'Environnement, elle menace désormais les installations stratégiques du pays si Total exploite sa future bio-raffinerie des Bouches-du-Rhône. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Air France Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793628083
Air France-KLM : AccorHotels a proposé à l'État de lui racheter sa part
Air France-KLM : AccorHotels a proposé à l'État de lui racheter sa part
ÉDITO - Le groupe hôtelier AccorHotels est candidat au rachat des parts de l'État dans Air France-KLM. C'est un vrai coup de tonnerre.
https://www.rtl.fr/actu/conso/air-france-klm-accorhotels-a-propose-a-l-etat-de-lui-racheter-sa-part-7793628083
2018-06-04 07:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WYBaFtmMpfSR2yFdCAac1A/330v220-2/online/image/2018/0604/7793628154_sur-le-stand-air-france-klm-au-salon-du-bourget-le-25-juin-2017.jpg