1 min de lecture Auto

Circulation alternée : "Je vais filouter pour éviter la police" dit un automobiliste

TÉMOIGNAGES - Les restrictions mises en place ce lundi 17 mars n'empêcheront pas certains Franciliens de se servir de leur véhicule.

Albertville : des voitures sont arrêtées le 02 mars 2002 dans la vallée de la Tarentaise, où la circulation est relativement dense.
Albertville : des voitures sont arrêtées le 02 mars 2002 dans la vallée de la Tarentaise, où la circulation est relativement dense. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Le gouvernement a décidé d'imposer la circulation alternée à Paris et dans la petite couronne, lundi 17 mars, en raison du pic de pollution observé en région parisienne ces derniers jours. La mesure est effective depuis ce matin, 5h30, et ne sera pas respectée par tout le monde.

"Je vais quand même utiliser mon scooter. J'en ai besoin pour aller travailler et, de toute façon, 22 euros, ça reste moins cher qu'un taxi", témoigne un jeune automobiliste. "Je vais filouter pour ne pas me retrouver devant un agent de police", assure un autre. Une amende de 22 euros est pourtant prévue par le Code de la route en cas de fraude.

"Je prends ma voiture. Je ne vois pas comment je pourrais faire autrement : j'ai un travail et des enfants", déplore une future contrevenante. "Je devrais vous répondre que je vais glorieusement prendre ma bicyclette mais je n'ai pas de bicyclette", ironise enfin un Parisien.

>
Circulation alternée : des automobilistes interdits de circulation vont quand même prendre la voiture Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Circulation Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants