5 min de lecture Séries

"Sex and the City", "Girls"... Comment les séries "ont changé le sexe à la télé"

INTERVIEW - Iris Brey, spécialiste de la représentation du genre au cinéma et dans les séries, se confie sur "Sex and the Series", sa série de documentaires sur la sexualité féminine dans les fictions, diffusée dès le 5 octobre sur OCS.

Marny de "Girls", Maura dans "Transparent" et Virginia Johnson dans "Masters of Sex"
Marny de "Girls", Maura dans "Transparent" et Virginia Johnson dans "Masters of Sex" Crédit : Montage RTLnet
Manon Bricard
Manon Bricard
Journaliste

Maura, Jenny, Virginia Johnson, Fleabag et Marnie. Ces noms sont familiers pour les amateurs et amatrices de séries. Et pour cause, ces cinq héroïnes complexes et décomplexées ont marqué le petit écran, respectivement dans les fictions américaines Transparent, The L Word, Masters of Sex, Fleabag et Girls.

Ce sont également les cinq personnages qu'Iris Brey a choisis de mettre en scène dans sa série documentaire, Sex and the Series, disponible sur OCS à partir du 5 octobre, interrogeant leurs showrunners et les différents acteurs.

Ces cinq documentaires explorent grâce à cinq personnages de séries différentes facettes de la sexualité féminine mises en scène : Fleabag se réfugie dans le sexe après la mort de sa mère et de sa meilleure amie, Marnie fait preuve d'audace, Virginia Johnson incarne la révolution sexuelle menée dans les années 1960, Maura doit réapprendre à vivre sa sexualité après sa transition, Jenny explore sa sexualité en intégrant un groupe de lesbiennes à Los Angeles, un sujet peu abordé à l'époque de la création de cette série.

À lire aussi
Kevin Spacey dans la série "House of Cards" Cinéma
Rotten Apples montre à quel point les abus sexuels sont présents dans le cinéma

À travers des portraits touchants de ces héroïnes via le prisme sexuel, Iris Brey, spécialiste de la représentation du genre dans le cinéma et les séries, s'intéresse à la manière dont les fictions parlent de sexualité, un sujet encore tabou.

"Sex and the City" a montré qu'on pouvait parler de sexe tout le temps.

Iris Brey, documentariste de "Sex and the series"
Partager la citation

Girls : Pourquoi avoir choisi ces cinq héroïnes pour parler de sexualité(s) féminine(s) ?
Iris Brey : Je me suis imposée des contraintes : je voulais parler d'héroïnes qui ont une place importante dans la fiction tout en parlant de séries qui pour moi ont changé l'image de la sexualité féminine à l'écran et du même coup le paysage télévisuel. Ce sont des héroïnes contemporaines qui racontent chacune des choses différentes, qui représentent chacune une pièce de puzzle qui ne serait pas aboutie au bout de cinq documentaires, afin d'apporter plusieurs éléments de réflexion.

Vous commencez votre documentaire par cette phrase : "Depuis 15 ans, on ose parler de sexe et du plaisir des femmes à la télévision". Qu'est-ce qui a provoqué ce changement ?
Sex and the City a permis un déclic. Je pense que c’est vraiment la série qui a montré que l’on pouvait parler de sexe tout le temps, que c'était un sujet très vaste pour les scénaristes. La série a été créée par un homme et produite par des hommes. C'est intéressant de voir qu'ils ont permis la naissance de ce sujet à la télévision et qu'ensuite des femmes se soient emparées du sujet.

Jill Soloway, Shonda Rhimes, Ilene Chaiken... Les femmes commencent à pouvoir créer et produire des séries américaines : est-ce que ça a apporté une parole plus libre sur la question de la sexualité et du plaisir féminin ?
Le fait que des femmes écrivent, réalisent et dirigent des séries est en corrélation directe avec le développement du discours sur la sexualité des femmes dans les séries. Pour The Deuce par exemple, la productrice Maggie Gyllenhaal a eu son mot à dire pour certaines scènes de sexe qui la concernaient. Toutes les femmes créatrices ne s'intéressent pas forcément à ces questions, mais quand elles le font, elles ont une vision à apporter. C'est un sujet qui semble habiter plus de femmes scénaristes que d'hommes scénaristes.

Il y a également une envie de créer plus de personnages féminins, qui ne soient plus des personnages secondaires ou qui ne dépendent pas d'un personnage masculin. Sa vie amoureuse et sexuelle fait partie de ce qu'elle est et devient un ressort de dramaturgie, cela va créer du conflit et donc une série. On vit aussi un moment où les femmes osent parler de leur désir de manière plus prononcée : maintenant, on peut parler de ces sujets et on a besoin d'un nouveau discours sur ces questions.

Les séries sont-elles devenues féministes ?
Je pense que oui. Les discours féministes s'emparent de nouveaux espaces de paroles et les séries télévisées sont des espaces extrêmement puissants et politiques. C'est un outil de communication très puissant qui peut toucher énormément de personnes.

Si vous devez conseiller d'autres séries qui explorent la sexualité féminine, lesquelles proposez-vous ?
Il y a déjà les cinq qui ont été citées dans le documentaire. Sur OCS, on trouve également la série Insecure : il y a en France très peu d'héroïnes noires qui ont une sexualité, je trouve que c'est à la fois rare et très bien fait dans cette série. Je citerai aussi The Deuce, qui aborde la prostitution avec un personnage principal qui décide de s'émanciper, de travailler seule. Cette série a le mérite de poser plein de questions sur le travail des femmes. 

Il y a également une série qui s'appelle The Girlfriend Experience, qui aborde la question du désir sexuel des femmes et celle des call-girls, c'est une série complexe et extrêmement intelligente. Il y en a une dernière : I Love Dick, qui met en scène l'incarnation du désir féminin, ce qui est je trouve quelque chose de très puissant visuellement à regarder.

Game of Thrones a notamment fait polémique sur la manière de présenter le sexe dans les séries. Y a-t-il des séries qui font figure de mauvaises élèves ?
Il y en a oui... Game of Thrones a démontré son sexisme dans les premières saisons, autour de la représentation du viol, qui était érotisé, et de la nudité. Il y a eu tellement de réactions par rapport aux personnes qui regardent les séries que les showrunners ont pris conscience qu'il y avait un problème. Aujourd'hui, grâce aux réseaux sociaux, il existe un dialogue entre ceux qui créent et ceux qui regardent. Cela permet de prendre conscience de ce qu'on est en train de montrer. Mais il ne faut pas non plus créer un tribunal.

On a beaucoup de mal à montrer des femmes âgées avoir des orgasmes.

Iris Brey, documentariste de "Sex & the series"
Partager la citation

Votre série documentaire se concentre sur les séries américaines. Qu'en est-il des séries françaises ?
Il y a une prise de conscience dans la fiction française autour des personnages féminins : les séries qui arrivent cette année sont plus conscientes de ces sujets. En France, on est toutefois un peu en retard par rapport aux États-Unis, qui a plus de voix.

Ces dernières années, les séries ont radicalement changé la manière d'aborder la sexualité féminine. Existe-t-il encore des tabous ?
Il y a encore plein de choses difficilement montrables à la télévision, comme l'acte sexuel pendant les règles. Il y a parfois des scènes où des personnages en parlent, mais on ne le représente pas visuellement. Je pense aussi qu'on a encore beaucoup de mal à montrer des femmes âgées avoir des orgasmes.

Sex and the Series est une série de documentaires disponible dès le jeudi 5 octobre à 21h30 sur OCS City. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Sexe Sexualité
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790252108
"Sex and the City", "Girls"... Comment les séries "ont changé le sexe à la télé"
"Sex and the City", "Girls"... Comment les séries "ont changé le sexe à la télé"
INTERVIEW - Iris Brey, spécialiste de la représentation du genre au cinéma et dans les séries, se confie sur "Sex and the Series", sa série de documentaires sur la sexualité féminine dans les fictions, diffusée dès le 5 octobre sur OCS.
http://www.rtl.fr/girls/style/sex-and-the-city-girls-comment-les-series-ont-change-le-sexe-a-la-tele-7790252108
2017-10-05 07:05:00
http://media.rtl.fr/cache/5fCQBtAOLP7NRDBCZU0pgw/330v220-2/online/image/2017/0927/7790252411_marny-de-girls-maura-dans-transparent-et-virginia-johnson-dans-masters-of-sex.png