2 min de lecture Société

État civil : tout comprendre du "genre neutre"

INTERVIEW - Le Canada a adopté le "genre neutre" sur les documents officiels de ses citoyens. De quoi s'agit-il ? Réponses avec Sam Bourcier, sociologue et spécialiste des questions de genres.

Le "genre neutre" sur l'état civil n'est pas une neutralisation
Le "genre neutre" sur l'état civil n'est pas une neutralisation Crédit : Taylor Bryant
ArièleBonte
Arièle Bonte

De vos papiers d'identités aux toilettes des lieux publics en passant par la fouille avant d'accéder à la porte d'embarquement de votre avion, votre genre détermine qui vous êtes, de quelle manière on vous perçoit et, parfois, où vous devez aller.

En France, les personnes qui ne se reconnaissent pas dans les genres féminin comme masculin n'ont d'autre choix que d'adopter celui qui leur a été "assigné à la naissance", comme on dit dans le jargon. 

À lire aussi
La youtubeuse EnjoyPhoenix société
VIDÉO - EnjoyPhoenix évoque ses troubles alimentaires sur YouTube

À l'exception de l'université François-Rabelais, à Tours, des toilettes "neutres" seront ouvertes d'ici la fin de l'année. Les étudiants transgenres pourront également utiliser leur nom d'usage sur leur carte d'étudiant, et non leur prénom de naissance.

Une première en France, où la notion de "genre neutre" est loin d'être acquise officiellement comme c'est par exemple désormais le cas au Canada. Une mention "X" a été ajoutée sur les papiers d'identité des Canadiens. 

Ni homme ni femme

Pour Sam Bourcier, sociologue à l'université de Lille-III et auteur de Homo Inc.orporated, Le triangle et la licorne (qui pète), aux éditions Cambourakis, donne une explication du terme "neutre", lorsque l'on s'en tient à l'état civil :

"Le genre neutre correspond au souhait de personnes qui voudraient voir une autre mention de genre sur leurs papiers d'identité. Il ne s'agit pas d'une neutralisation du genre ou d'un troisième sexe" mais d'une manière de dire que l'on n'est "ni homme ni femme" ou que l'on "rejette ce système qui vise à différencier sexuellement les personnes sur leurs papiers d'identité", explique-t-il. 

Si la France est loin d'adopter la mention "neutre" ou "autre" sur ses documents d'identité, c'est parce qu'elle est, selon lui, "un pays de blocage", "très conservateur", où l'on enferme les gens dans la binarité homme-femme, tout en "écrasant les pensées minoritaires". Et Sam Bourcier d'ajouter : "La culture féministe n'a pas traversé les institutions", en référence à l'Assemblée nationale, loin d'être paritaire

Choisir son identité de genre

La vraie question de ce débat est d'ailleurs, pour Sam Bourcier, de se plutôt demander "pourquoi on doit mentionner "M" ou "F" sur son état civil et pourquoi on n'a pas le droit de choisir sa case ? Les gens sont assez grands pour choisir leur identité de genre", clame le sociologue, également militant pour la suppression des mentions de genres. 

En France, c'est à la naissance de l'enfant que son état civil est inscrit dans l'administration française. Une personne transgenre, souhaitant modifier son état civil, devra fournir des preuves à un juge, tel que l'avis d'un médecin.

"La France n'est pas dans la culture de l'autonomie, souligne Sam Bourcier. Elle a également cette volonté de rester dans la culture de la différence sexuelle et de ne pas en sortir de cela... comme si accepter la mention du genre neutre allait bouleverser l'unité nationale de la France".

On se souvient que cette année, la Cour de cassation a d'ailleurs refusé à une personne intersexe (qui de par son sexe biologique de naissance ne peut être classée comme étant de sexe féminin ou de sexe masculin) de pouvoir indiquer son "genre neutre" sur son état civil. Le changement (d'état civil), c'est pas pour maintenant ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Genre Interview
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790016346
État civil : tout comprendre du "genre neutre"
État civil : tout comprendre du "genre neutre"
INTERVIEW - Le Canada a adopté le "genre neutre" sur les documents officiels de ses citoyens. De quoi s'agit-il ? Réponses avec Sam Bourcier, sociologue et spécialiste des questions de genres.
http://www.rtl.fr/girls/identites/etat-civil-tout-comprendre-du-genre-neutre-7790016346
2017-09-17 08:51:00
http://media.rtl.fr/cache/Nsany7nk_bJvgsjEEo8YQg/330v220-2/online/image/2017/0912/7790069532_le-genre-neutre-sur-l-etat-civil-n-est-pas-une-neutralisation.jpg