9 min de lecture Famille royale

Mariage de Meghan et Harry : un prince rebelle, surexposé, longtemps convoité

PORTRAIT - Le deuxième fils de Charles et Diana est une célébrité depuis l'annonce de sa naissance. Destiné à une vie dans la lumière, Harry s'est écarté du droit chemin en quête de liberté.

>
À quoi ressemblait la vie du prince Harry avant Meghan Markle ? Crédit Image : Sipa | Crédit Média : RTLnet | Date :
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud

Contrairement à sa future épouse, l'actrice américaine Meghan Markle, le prince Harry n'a jamais eu à rechercher la lumière et la célébrité. Dès l'instant de sa naissance, acclamée par tout un royaume, une montagne de privilèges et de contraintes est tombée sur ses jeunes épaules.

Son statut de second fils - qui l'éloigne considérablement du trône dans la ligne de succession, sauf à imaginer un drame familial conséquent - n'a pas protégé Harry de la pression de la célébrité. Son père, le prince Charles, et sa mère, Diana, formaient le couple le plus scruté du monde durant les années 8 et 90. Leur mariage a été observé en direct par près de 750 millions de téléspectateurs à travers le monde. Un chiffre considérable qui permet de se rendre compte du caractère précieux que la vie privée et la liberté peuvent revêtir pour les membres de la famille royale. 

William a souvent été perçu par l'opinion publique comme le fils sage et parfait en toute circonstance, un modèle à l'image de sa grande-mère Elizabeth II. Harry, lui, semble partager les caractères de son grand-père, son père et de sa mère. Un sens de l'humour, une modernité et une énergie débordante qui fait parfois jure quelque peu avec le protocole de la famille Windsor.

À lire aussi
La princesse Charlotte était l'une des demoiselles d'honneur au mariage d'Harry et Meghan, le 19 mai dernier à Windsor famille royale
Mariage princier : quand la princesse Charlotte dirigeait les demoiselles d'honneur

Enfance

Charles et Diana présentent le petit Harry le 16 septembre 1984 devant l'hôpital Saint Mary
Charles et Diana présentent le petit Harry le 16 septembre 1984 devant l'hôpital Saint Mary Crédit : Sipa

Le prince Harry naît dans le bouillonnement médiatique britannique le 15 septembre 1984. son sexe et ses prénoms ont déjà fait l'objet de toutes les conversations et paris dans le royaume avant même sa naissance. Son nom complet est d'ailleurs Henry Charles Albert David, son titre est "Prince Henry of Wales", Harry étant un surnom qui est finalement resté dans les bouches de ses parents, amis et loyaux sujets. 

Sa jeunesse et son éducation marquent un tournant dans l'histoire de la famille royale britannique. Sous l'influence de sa mère, la très populaire Diana, Harry (comme son frère) eurent le plaisir de vivre la vie de château mais aussi la vie de n'importe quel enfant britannique.

Diana et son deuxième fils Harry pour un premier shooting commun
Diana et son deuxième fils Harry pour un premier shooting commun Crédit : Sipa

Les sorties dans les chaînes de fast-food McDonald's ou dans différents parcs d'attraction sont devenus célèbres et ont probablement permis aux deux garçons de garder les pieds sur terre et de moins ressentir la lourdeur de leur rang. Lors d'une récente interview donnée au magazine People, Harry a même révélé avoir fait 12 ou 14 fois l'attraction Space Mountain du parc Disney World d'Orlando en Floride. "On a fait Space Mountain 12 ou 14 fois. C'était tellement que le policier qui m'accompagnait a dû s'arrêter pour vomir derrière un banc".

Diana, Harry et Williamau parc d'attractions Thorpe en 1993
Diana, Harry et Williamau parc d'attractions Thorpe en 1993 Crédit : Sipa

Tout n'était pas que luxe et amusements. Comme pour empêcher ses fils d'avoir un ego trop important, Diana a aussi accompagné ses enfants dans des services hospitaliers qui venaient en aide aux personnes séropositives ou dans des centres d’accueil pour les sans-abris. Une façon de transmettre son engagement pour certaines causes humanitaires.

Son éducation a été particulièrement prestigieuse. Il a été dans plusieurs établissements privés depuis la maternelle avant d'obtenir une place au Eton College, le plus select des pensionnat pour garçons du Royaume-Uni, célèbre pour son impeccable costume et sa capacité à produire des Premiers ministres britanniques en série. Il rompt ainsi avec la tradition de la famille Windsor qui préfère en général Gordonstoun mais reste fidèle à sa branche maternelle puisque le père et le frère de Diana y ont été étudiants.

La mort de Diana, une brisure

La famille du jeune Harry connaissait de terribles remous pendant les années 90. Les rumeurs de liaisons de son père Charles avec Camilla Parker-Bowles et les révélations dans les tabloïds ont eu raison du mariage de ses parents qui, de notoriété publique, ne s'entendaient plus. En 1996, "d'un coup de tampon dans la salle M4 d'un tribunal de Londres (...) et pour 20 livres", comme le rappelle le correspondant de Libération à l'époque, le divorce a été prononcé.

Harry et William n'auront pas à vivre longtemps la vie d'enfants de divorcés. Un an plus tard, le 31 août 1997, Lady Di meurt dans un accident de voiture sous le Pont de l'Alma à Paris. Harry a 12 ans. Le choc pour la famille et le monde est considérable. De cet événement traumatique, Harry a gardé une rancune certaine pour la presse à sensation. 

Le 6 septembre 1997, le cercueil de Diana est suivi par ses fils Harry et William avant les obsèques
Le 6 septembre 1997, le cercueil de Diana est suivi par ses fils Harry et William avant les obsèques Crédit : Sipa

"Elle avait une blessure à la tête mais elle était toujours vivante après l'accident, explique-t-il face à la caméra d'ITV. Et ces gens qui ont causé l'accident (les paparazzis qui poursuivaient la voiture d'après Harry, même si l'enquête française a reconnu la responsabilité du chauffeur qui conduisait sous l'influence de l'alcool et de médicament, ndlr), au lieu de l'aider, prenaient des photos d'elle agonisant sur le siège arrière...".

Facéties et polémiques

Le prince Harry a toujours été perçu comme l'élément perturbateur de la famille royale. Si William, l'aîné destiné au trône, a toujours eu une image immaculée de prince charmant/gendre idéal/modèle de vertu, son frère a été considéré comme le rebelle de la famille. Un héritage souvent rapidement associé à sa mère, Diana, qui cassait les conventions mais qui est finalement assez lié à toute une branche de la famille royale. 

Son père Charles est plus fantasque qu'on pourrait le croire. Philip, l'époux d'Elizabeth II, est connu comme étant le Monsieur Gaffes de la famille. On peut même remonter à sa grande-tante Margaret, la sœur cadette de la reine surnommée "la princesse rebelle", qui a fait la joie des tabloïds dans les années 50, 60 et 70.

Les journaux se sont délectés de nombreux scandales depuis les jeunes années du prince. En 2004 et en 2007, le prince a eu des altercations physiques avec des paparazzis trop insistants. Il y a bien sûr cette soirée déguisée où Harry a trouvé amusant de s'habiller avec un uniforme nazi en 2005. En 2006, alors qu'il était en compagnie d'autres soldats comme lui, une vidéo du prince a été publiée où Harry utilise les termes "Paki" (diminutif insultant pour une personne d'origine pakistanaise) et "raghead" (enturbanné) pour évoquer certains de ses camarades. Le prince s'est excusé platement et a plaidé la simple utilisation d'un sobriquet affectueux entre amis. 

Lorsqu'il avait 16 ans, le prince a été surpris en train de consommer du cannabis et de l'alcool. Un comportement qui lui a offert un aller-retour dans un centre de désintoxication. En 2012, des images de Harry, nu lors d'une soirée privée à Las Vegas, ont été publiées par le site américain TMZ, puis par certains tabloïds britanniques.

Il est aussi tombé dans une piscine pendant une soirée en Croatie, été accusé de cruauté envers les animaux après avoir fait du polo avec un cheval blessé et a même été accusé de "sniffer" de la vodka en Namibie... Des scandales qui ont a chaque fois donné lieu à des excuses officielles et qui semblent derrière le prince désormais âgé de 33 ans. 

Capitaine

Comme tout membre de la famille royale, une grande partie des journées du prince est consacré aux célébrations, commémorations, galas et œuvres de charité. Il est très proche des questions touchant au Lesotho, petit royaume enclavé en Afrique du Sud. Il y a passé son année de césure et a fondé avec le prince Seeiso du Lesotho, Sentebale, un fonds qui vient en aide aux enfants devenus orphelins à cause du VIH.

Le prince Harry s'occupant d'une jeune victime de viol au Lesotho pendant son année de césure
Le prince Harry s'occupant d'une jeune victime de viol au Lesotho pendant son année de césure Crédit : Sipa

Il est intéressé par le polo et le rugby et offre son image à diverses œuvres de charité comme son frère aîné. Les deux ont d'ailleurs une fondation dédiée à ces bonnes œuvres. Sa présence est aussi précieuse lors de certaines visites officielles à travers le monde et en particulier dans les pays du Commonwealth dont Elizabeth II est toujours la souveraine. 
Le prince a choisi la voie militaire comme de nombreux hommes de la famille royale avant lui. En 2005, il a intégré l'académie Royale militaire de Sandhurst où il a été formé. En 2006, l'idée d'un déploiement du prince aux côtés des autres soldats britanniques en Irak est évoqué. Un vif débat médiatique et politique a suivi. Certains y voyant un acte de courage ou la manifestation du devoir d'un membre de la famille royale, d'autres y voyait un risque inutile puisque Harry pouvait être considéré par les forces ennemies comme une cible privilégiée, ce qui mettait le prince et ses compagnons d'arme en danger. 


Le général Dannatt a finalement donné son accord en 2007 pour que le lieutenant Wales (le nom qu'il prenait dérivé de son titre de prince de Galles) serve dans son unité. Le 16 mai, le haut gradé fait marche arrière pour limiter les risques. Le prince Harry fait savoir sa déception et sa frustration de ne pas être aux côtés de ses camarades. Il sera finalement déployé en secret en Afghanistan, une présence rapidement dévoilée dans des journaux australiens et allemands. 

Le prince Harry en Afghanistan le 2 janvier 2018
Le prince Harry en Afghanistan le 2 janvier 2018 Crédit : Sipa

En 2008, il devient pilote d'hélicoptère, une tradition familiale. Il est déployé en Afghanistan une seconde fois pendant près de 20 semaines avant de devenir - comme certains le craignaient - une cible pour les Taliban. Il quitte alors les terrains d'opération extérieures. Il demeure dans l'armée britannique à Londres pour se charger de missions de coordination et fonde en 2014 les Invictus Games, compétition sportive réservées aux hommes et aux femmes militaires blessés.

Le "bachelor" le plus convoité du royaume

Il était le célibataire le plus en vue du Royaume-Uni (et d'une bonne partie du globe) depuis l'officialisation de la relation entre William et Kate. L'ultime espoir pour des milliers de prétendantes d'intégrer la famille royale. Le prince Harry a connu plusieurs relations plus ou moins longues et compliquées avant de rencontrer l'actrice Meghan Markle. Sa plus longue histoire d'amour a été avec Chelsy Davy. Une relation en dent-de-scie faite de ruptures et de rabibochages. 

Cette Zimbabwéenne a rencontré le jeune prince en 2004 à l'école Stowe. Malgré une rupture définitive en 2010, expliquée par la jeune femme dans un message sur Facebook, les deux semblent être restés en bons termes. Chelsy était même celle qui accompagnait Harry pendant le mariage entre Kate et William en 2011.

Chelsy Davy et le prince Harry pendant la Coupe du Monde de Cricket en 2007
Chelsy Davy et le prince Harry pendant la Coupe du Monde de Cricket en 2007 Crédit : Sipa

L'autre compagne officielle de Harry était l'actrice et mannequin Cressida Bonas qui fut le visage de la marque Burberry. Le couple est resté uni entre 2012 et 2014 après une rencontre réalisée par l'intermédiaire de la princesse Eugenie, la cousine de Harry. La jeune femme aurait rompu car elle ne supportait pas la pression médiatique qui les entourait. On a aussi prêté des liaisons avec les chanteuses Mollie King, Camila Romestrand et Ellie Goulding, l'actrice Florence Brudenell ou encore la journaliste Natalie Pinkham.

Harry et Cressida Bonas durant le tournoi des Six Nations en 2014
Harry et Cressida Bonas durant le tournoi des Six Nations en 2014 Crédit : Sipa

La rencontre avec Meghan

C'est cependant Meghan Markle qui intégrera, par le mariage, la famille Windsor. Tout commence aux yeux du public dans la presse qui rapporte une rumeur sur la liaison naissante entre le prince et l'actrice américaine de la série SuitsThe Sun divulgue trois clichés où on aperçoit les deux amoureux en balade dans les rues londoniennes. Des photos qui ont bien évidemment affolé la toile, provoquant joie et bonheur auprès des fans du prince Harry et de sa petite amie américaine.

L'actrice, qui vit à Toronto, a rejoint Harry lors de la soirée de clôture des Invictus Games. Pendant les festivités, le prince Harry a embrassé Meghan Markle sur la joue. Moment de tendresse qu’un photographe de l'agence Getty Images n'a pas manqué de le capturer. En réalité, le couple a été présenté en 2016 par un ami commun dont le couple veut protéger l'identité. Ils sont ensuite parti tous les deux au Botswana pour un voyage romantique. Une relation privilégiée et loin des médias qui a servi de fondations à leur amour naissant.

Meghan Markle et le Prince Harry aux Invictus Games
Meghan Markle et le Prince Harry aux Invictus Games Crédit : Sipa

Les fiançailles

Le 27 novembre 2017, c'est officiel, Harry et Meghan Markle se passeront la bague au doigt. Les sujets britanniques sont au septième ciel : à eux une deuxième cérémonie qui s'annonce aussi grandiose et mémorable que celle unissant le Prince William et Kate Middleton six ans plus tôt. 

Et ce ne sont pas les seuls à être ravis. La reine Elizabeth II a réagi en se disant "enchantée" par la nouvelle, d'après un communiqué du palais de Buckingham. Les parents de Meghan Markle, Thomas Markle et Doria Ragland, se décrivent comme "incroyablement heureux" pour le couple. 

La demie-sœur et le demi-frère de Meghan, Samantha et Thomas Jr, les premiers enfants de Thomas Markle, ne goûtent cependant pas cette union. Tweets acerbes, interviews scandaleuses, livre gorgé de révélations croustillantes et lettre ouverte... Ils ne ratent pas une occasion d'écorner l'image reluisante de leur petite sœur devenue l'égérie d'un pays. 

La photo officielle du couple Meghan et Harry après l'annonce des fiançailles
La photo officielle du couple Meghan et Harry après l'annonce des fiançailles Crédit : Sipa

Le prince William et Kate Middleton, eux, ont tenu à féliciter les mariés en devenir : "Nous sommes très enthousiastes pour Harry et Meghan. Ça a été merveilleux d’apprendre à connaître Meghan et de voir à quel point elle et Harry sont heureux ensemble".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Famille royale Royaume-Uni Meghan Markle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793376870
Mariage de Meghan et Harry : un prince rebelle, surexposé, longtemps convoité
Mariage de Meghan et Harry : un prince rebelle, surexposé, longtemps convoité
PORTRAIT - Le deuxième fils de Charles et Diana est une célébrité depuis l'annonce de sa naissance. Destiné à une vie dans la lumière, Harry s'est écarté du droit chemin en quête de liberté.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/mariage-de-meghan-et-harry-un-prince-rebelle-surexpose-longtemps-convoite-7793376870
2018-05-17 17:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Z74HG2D5AEn8FbfC6ZaTNg/330v220-2/online/image/2018/0514/7793377091_le-prince-harry-a-leicester-le-21-mars-2017.jpg