2 min de lecture Logement

"Les maires ne peuvent pas faire des bras d'honneur à la République", selon Thierry Repentin au sujet des logements sociaux

REPLAY - Le sujet de la mixité sociale dans l'habitat sera au programme du conseil interministériel sur l'égalité et la citoyenneté qui se tient ce mercredi 13 avril à Vaulx-en-Velin.

RTL MIDI L'invité de RTL Midi Vincent Parizot & Christelle Rebière
>
Télécharger L'invité de RTL Midi du mercredi 13 avril 2016 est Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale dans l'habitat Crédit Image : Damien Rigondeaud / RTL.fr | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Parizot avec Christelle Rebière et La rédaction numérique de RTL

Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat révèle ce mercredi 13 avril une liste de 11 communes récalcitrantes à la construction de logements sociaux. Ces communes s'ajoutent aux 36 autres pointés du doigt en octobre dernier pour s'être mises délibérément en retrait de l'objectif de 25% fixé par la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU). "Nous avons des résultats, des rattrapages sur des territoires qui étaient ségrégatifs dans la programmation de logements sociaux", assure le délégué interministériel.
Les régions Provence-Alpes-Côte-d'Azur et d’Île-de-France sont les plus mauvaises élèves. "Il y a aussi du retard en Alsace, dans le Nord-Pas-de-Calais, en Languedoc-Roussillon et en Rhône-Alpes", souligne le socialiste.
Quand les communes font défaut à la loi, le préfet doit intervenir pour acquérir des terrains et demander aux communes des subventions. "Depuis un an, à 110 occasions, les services de l'État se sont rendus acquéreurs de terrains ou d'immeubles sur ces communes récalcitrantes pour programmer près de 2.000 logements sociaux. Des préfets ont dû signer des permis de construire y compris contre l'avis des maires." Pour Thierry Repentin, "ce n'est pas possible que des maires fassent des bras d'honneur à la République". 

Forte demande face à une faible offre

En France, 1,8 million de personnes sont en attente de logements sociaux. Le délégué interministériel souligne que la loi SRU a permis de construire au cours des quinze dernières années 450.000 logements sociaux. L'État va aussi chercher des logements vacants dans le parc privé.

À lire aussi
Un HLM à Neuilly-sur-Seine le 13 septembre 2009 (Illustration) Val-de-Marne
Val-de-Marne : un maire LR refuse de "raser sa ville pour faire des HLM"

65% de la population française est aujourd'hui éligible au logement social, une demande qui peut paraître excessive au regard de l'offre. "C'est beaucoup mais ça assure une mixité sociale dans le parc HLM. Il ne doit pas être réservé aux plus précaires", indique conseiller départemental de la Savoie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement Droit au logement Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782805930
"Les maires ne peuvent pas faire des bras d'honneur à la République", selon Thierry Repentin au sujet des logements sociaux
"Les maires ne peuvent pas faire des bras d'honneur à la République", selon Thierry Repentin au sujet des logements sociaux
REPLAY - Le sujet de la mixité sociale dans l'habitat sera au programme du conseil interministériel sur l'égalité et la citoyenneté qui se tient ce mercredi 13 avril à Vaulx-en-Velin.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-maires-ne-peuvent-pas-faire-des-bras-d-honneur-a-la-republique-selon-thierry-repentin-au-sujet-des-hlm-7782805930
2016-04-13 14:13:00
http://media.rtl.fr/cache/UrhzyU1_pKH7uApc3FNU6Q/330v220-2/online/image/2016/0413/7782807263_thierry-repentin-invite-de-rtl-mercredi-18-decembre-2013.jpg