1 min de lecture VTC

Les chauffeurs de VTC manifesteront le 3 janvier devant le siège d'Uber

Après plusieurs jours de mobilisation au mois de décembre, les chauffeurs de VTC comptent "déranger Uber" devant le siège de l'entreprise.

Un chauffeur de taxi, avec un slogan "Uber m'a tué", manifeste contre l'éclosion des VTC
Un chauffeur de taxi, avec un slogan "Uber m'a tué", manifeste contre l'éclosion des VTC Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Maxime Magnier et AFP

Les chauffeurs de VTC et l'entreprise Uber se livrent toujours à un impitoyable bras de fer. Après plusieurs actions visant à dénoncer leurs conditions de travail et obtenir un infléchissement de la société californienne, notamment sur la commission prélevée sur chaque course, les prestataires de la plateforme de réservation en ligne se rassembleront devant le siège parisien d'Uber, mardi 3 janvier.

"Nous serons devant le siège", dans le XIXe arrondissement de Paris, pour "déranger Uber" et l'amener à "fermer ses locaux" alors même que l'entreprise prévoit une journée de recrutement de chauffeurs VTC mardi, a expliqué à l'AFP Sayah Baaroun, du syndicat Unsa VTC. Les manifestants pourraient même pousser leur action jusqu'aux locaux d'Uber à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, pour "montrer qu'on ne lâche rien, que la pression ne redescend pas", a indiqué de son côté Jean-Luc Albert, président de l'association Actif-VTC. 

À lire aussi
Uber a annoncé mercredi 25 octobre "le lancement d'une protection sociale en cas d'accident". transports
Uber anticipe et lance une assurance gratuite pour ses chauffeurs

Cette journée de recrutement, organisée dans les locaux parisiens du géant américain, est justement, pour Jean-Luc Albert, une opportunité de dire que "les dessous de la mariée ne sont pas roses", a-t-il également affirmé, assurant que les chauffeurs "ne gêneraient aucune circulation".

Une "grosse mobilisation" le 16 janvier ?

Après plusieurs opérations de blocage et des manifestations en région parisienne, notamment aux aéroports, durant le mois de décembre, les organisations de chauffeurs (Unsa, Capa-VTC, Actif-VTC) avaient annoncé une "trêve des confiseurs" à Noël. 

Dans le conflit qui les oppose, les chauffeurs de VTC reprochent à Uber, le leader du marché, d'imposer des conditions de travail "indignes" avec un prix minimum de la course descendu à six euros. Ils réclament également un droit de regard sur les pratiques jugées "abusives" de déconnexion qui peut les priver d'accès à la plateforme, souvent à la suite de commentaires négatifs d'un client. 

Les manifestants envisagent d'ores et déjà "une grosse mobilisation place de la Bastille le 16 janvier", selon Sayah Baaroun, si le médiateur nommé par le gouvernement pour mener une négociation d'ici au 31 janvier, "ne [les] recontacte pas" ou "s'il n'y a pas d'avancées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
VTC Uber Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786563411
Les chauffeurs de VTC manifesteront le 3 janvier devant le siège d'Uber
Les chauffeurs de VTC manifesteront le 3 janvier devant le siège d'Uber
Après plusieurs jours de mobilisation au mois de décembre, les chauffeurs de VTC comptent "déranger Uber" devant le siège de l'entreprise.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-chauffeurs-de-vtc-manifesteront-le-3-janvier-devant-le-siege-d-uber-7786563411
2017-01-02 22:14:50
http://media.rtl.fr/cache/XssSNFdqX8gXiCdEwXAFVg/330v220-2/online/image/2016/0125/7781537989_un-chauffeur-de-taxi-avec-un-slogan-uber-m-a-tue-manifeste-contre-l-eclosion-des-vtc.jpg