4 min de lecture La revue de presse

Isère : une maire s'insurge contre la bise au travail

La maire de Morette, en Isère, Aude Picard-Wolff ne supporte plus de faire la bise à ses collègues. Elle parle d'un rituel gênant qui représente pas moins de 73 personnes à embrasser lors des réunions de la communauté de communes.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Une maire s'insurge contre la bise au travail Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche
Sophie Aurenche
Journaliste RTL

Bonjour ! On se fait la bise ou pas ce matin ? On se serre la main ? Ou alors juste un signe de tête ? Le débat est lancé dans Le Parisien par une élue de Morette-en-Isère. Aude Picard-Wolff en a marre de faire la bise à ses collègues.

La maire de ce petit village a fait les comptes : 73 personnes à embrasser rien que pour la réunion de la communauté de communes. Elle préfère donc arriver en retard ou prétexter un gros rhume pour ne pas faire la bise à tout le monde.Si vous ajoutez à cela les commémorations, les réunions, les cérémonies, les conseils d'administration... Trop c'est trop! 

Vous allez me dire : elle n'est pas très sympa la maire de Morette. Rien à voir, elle assume : "Ce rituel me pèse et me gène. La bise, c'est pour mes amis et ma famille. Ce geste systématique ne veut plus rien dire. En plus, la bise augmente les risques de contagion en période de grippe, de gastro ou de rhume. Ne pas s'embrasser évite de sentir de trop près des odeurs pas toujours très agréables comme l'haleine ou le parfum un peu fort de son voisin".

À lire aussi
Laurent Gerra au 43e Festival de Deauville, le 1er septembre 2017 Laurent Gerra
Laurent Gerra : "Préférer Mozart à JoeyStarr, ce n'est pas être réac', c'est avoir du goût"

Un dossier très sérieux nous apprend que, dans les trois quarts de la France, on tend la joue droite pour se faire la bise. Dans le sud-est, le sud-ouest et l'est, on tend la joue gauche. Quatre bises dans l'Aube et la Haute-Marne, une seule en général dans les Deux-Sèvres et le Finistère.

S'embrasser pour se dire bonjour est un rituel récent : jusque dans les années 70, il était très mal vu de se faire la bise en public. Et vous ? Comment accueillez-vous vos collègues le matin ? Moi, j'ai choisi mon camp !

Bioéthique

Les Etats généraux vont être lancés officiellement le 18 janvier prochain avant un projet de loi de révision des loi sur la bioéthique à l'automne. La Croix publie un sondage passionnant ce mercredi 3 janvier, qui montre comment les Français ont changé d'avis en très peu de temps sur ces sujets si polémiques.

Notamment sur la question de la GPA, la gestation pour autrui. Quand une femme porte l'enfant d'une autre femme. 64% des personnes interrogées y sont favorables. Évolution aussi sur la PMA. 60% pensent que la procréation médicalement assistée doit être élargie aux couples de femmes contre 24% il y 30 ans.

89% son favorables à une évolution de la loi sur la fin de vie. "Les Français sont devenus "libéraux" sur ces sujets de société", analyse Jérôme Fourquet, le directeur du département Opinion de l'IFOP. Preuve également de la déchristianisation de la société française.

C'est même une vague de fond puisqu'il n'y a pas de clivage majeur entre les générations et les préférences politiques. Sur ce sujet, l'Eglise devra éviter deux écueils, prévient Monseigneur Jean-Luc Brunion, évêque du Havre: la croisade et le défaitisme.

Une sécurité onéreuse pour Charlie Hebdo

La religion, la GPA, la PMA, voilà des sujets qui inspirent en général Charlie Hebdo, mais cette semaine l'hebdomadaire parle de lui en Une...

Et le dessin de ce numéro 1328 est signé Riss : on y voit la porte d'un bunker et cette inscription "Charlie Hebdo, 3 ans dans une boîte de conserve". Un petit fenestron s'ouvre et un personnage lance : "le calendrier de Daech, déjà donné".

Le journal satirique explique que depuis trois ans le traumatisme est toujours là et que la liberté d'expression a un coût : 1 million à 1 million et demi d'euro par an pour sa propre protection. Soit l'équivalent de 800 000 exemplaires.

"Est-il normal pour un journal d'un pays démocratique que plus d'un exemplaire sur deux vendus en kiosque finance la sécurité des locaux et des journalistes qui y travaillent", s'interroge le journal. Charlie Hebdo qui fait toujours l'objet de menaces, mais aussi de polémiques.

Floyd Landis, roi du cannabis?

Floyd Landis, vainqueur du Tour de France, déchu pour dopage, a crée une société qui vends des produits à base de cannabis. Et Myke Tyson, ancienne star de la boxe, vient d'investir dans un terrain où pousse du cannabis. Seize hectares plantés en Californie, nous apprend Libération.

Cet Etat américain autorise depuis le lundi 1er janvier 2018 l'usage récréatif de la marijuana. On peut y fumer un joint sans être inquiété.

Si la France légalisait le cannabis, et en imaginant que l'Etat contrôle la filière, cela rapporterait 1 milliard 300 millions d'euros de recettes fiscales. À comparer aux 500 millions d'euros que coûte la lutte contre la marijuana.

Le dernier titre le plus écouté de 2017 est...

La platerforme Deezer a publié le top 10 des chansons les plus écoutées entre 23h55 et 00h05 dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Une information relayée par leparisien.fr. Résultat? Je m'attendais à ce que ce soit le tube de l'année Despacito, qui ait fait danser les foules. Mais pas du tout.

Voilà le numéro un : le compte à rebours de "la Bande à Michel" (un simple 3, 2, 1... Bonne année), c'est tout bête. Et en numéro deux : Bruno Mars, 24K magic

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La revue de presse Bise Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791640235
Isère : une maire s'insurge contre la bise au travail
Isère : une maire s'insurge contre la bise au travail
La maire de Morette, en Isère, Aude Picard-Wolff ne supporte plus de faire la bise à ses collègues. Elle parle d'un rituel gênant qui représente pas moins de 73 personnes à embrasser lors des réunions de la communauté de communes.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/isere-une-maire-s-insurge-contre-la-bise-au-travail-7791640235
2018-01-03 12:32:00
http://media.rtl.fr/cache/n4i5QCkBVLWwdQZn5gt2HQ/330v220-2/online/image/2017/1222/7791551830_emmanuel-macron-a-son-arrivee-au-niger-avec-le-president-du-niger.jpg