1 min de lecture Discriminations

Discriminations en entreprise : "Il y a beaucoup de travail à faire", selon un associatif

INVITÉ RTL - Si Samuel Thomas, président de la Fédération des Maisons des potes, salue les avancées portées par le plan anti-discrimination présenté mardi 14 novembre par Emmanuel Macron, il estime que beaucoup reste à faire.

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Discriminations en entreprise : "il y a encore beaucoup de travail à faire", selon un associatif Crédit Image : FRANCOIS LO PRESTI / POOL / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

Emmanuel Macron a dévoilé ses mesures en faveur de la politique de la ville, mardi 14 novembre à Tourcoing (Nord). Le chef de l'État a notamment présenté un plan pour lutter contre les discriminations à l'embauche qui prévoit notamment de généraliser les testings, une pratique qui consiste à envoyer deux CV accompagnés qui ne diffèrent que par une caractéristique : la variable à tester. Tout mauvais comportement sera rendu public, a promis le Président.

Une généralisation qui s'avère "indispensable", selon Samuel Thomas, président de la Fédération nationale des Maisons des potes, qui rappelle que 83% des Français réclament des sanctions plus fermes à l'égard des discriminations au sein des entreprises. Or, "on ne peut pas souhaiter que les entreprises changent de comportement sans mettre en place des radars", plaide l'associatif.

À lire aussi
Le ministère de la Culture recommande l'utilisation du mot "prête-plume" plutôt que celle du mot "nègre". société
Littérature : ne dites plus "nègre" mais "prête-plume"

Formation à la non-discrimination

La Maison des potes salue les progrès apportés par ce plan. En effet, le précédent gouvernement s'était déjà plongé dans cet épineux dossier, mais avait "avait fait le choix de ne pas donner le nom des entreprises épinglées". Samuel Thomas se réjouit également d'un éventuel retour du CV anonyme, une mesure "très efficace" qui fonctionne chez nos voisins allemands et belges.

Mais Samuel Thomas estime qu'il faut aller plus loin et plaide notamment pour la mise en place d'une formation à la non-discrimination à tous les recruteurs de plus de 300 salariés. Enfin, l'État a son rôle à jouer et doit montrer l'exemple en matière de lutte contre les discriminations. "Il y a encore beaucoup de travail à faire", conclut l'associatif.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Discriminations Entreprises Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790956761
Discriminations en entreprise : "Il y a beaucoup de travail à faire", selon un associatif
Discriminations en entreprise : "Il y a beaucoup de travail à faire", selon un associatif
INVITÉ RTL - Si Samuel Thomas, président de la Fédération des Maisons des potes, salue les avancées portées par le plan anti-discrimination présenté mardi 14 novembre par Emmanuel Macron, il estime que beaucoup reste à faire.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/discriminations-en-entreprise-il-y-a-beaucoup-de-travail-a-faire-selon-un-associatif-7790956761
2017-11-14 20:02:35
http://media.rtl.fr/cache/-XrvyXAM6OwfPUs7gK8byw/330v220-2/online/image/2017/1114/7790957780_emmanuel-macron-a-tourcoing-nord-le-14-novembre-2017.jpg