Attentats à Paris : les connaissances d'Hasna Aït Boulahcen sont sous le choc

REPLAY / REPORTAGE - À Aulnay-sous-Bois, les connaissances d'Hasna Aït Boulahcen, la femme kamikaze de Saint-Denis, tentent de comprendre son virage jihadiste.

>
Attentats à Paris : les habitants d'Aulnay-sous-Bois choqués d'avoir côtoyé la femme kamikaze Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP

Hasna Aït Boulahcen. C'est le nom de la femme kamikaze qui semble avoir fait exploser sa ceinture d'explosifs lors de l'assaut à Saint-Denis, mercredi 18 novembre. Pour tenter de comprendre le profil et le parcours de cette femme de 26 ans, la police a perquisitionné le domicile de sa mère, jeudi à Aulnay-sous-Bois. Selon elle, sa fille a été victime d'un "lavage de cerveau". Une autre perquisition était également en cours jeudi soir au domicile du père de la jihadiste présumée, à Creutzwald, en Moselle.

Au pied des barres d'immeubles de la cité sensible où vit la mère de la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats qui a été abattu lors du raid à Saint-Denis, les habitants sont sous le choc. "Dès que j'ai vu sa photo, ça m'a fait comme un déclic. J'ai flashé et je me suis dit : 'Je connais cette fille'", confie un habitant au micro de RTL. 

Mais attends, t'as un voile et une bouteille, il y a un truc qui choque !

Un habitant d'Aulnay-sous-Bois à propos d'Hasna Aït Boulahcen

Khemissa, 26 ans, a grandi avec celle qui pourrait être la kamikaze de l'assaut de Saint-Denis. "Ça me déchire le cœur. Je n'y crois pas que ma copine ait pu faire une chose pareille. Elle a été influencée, vulnérable et fragile. Elle passait une période difficile et c'était une proie facile", raconte-t-elle. Karim, son voisin de palier, décrit, lui, une jeune femme très instable : "Elle était touchée psychologiquement et mentalement. Elle n'avait pas toutes ses capacités et avait un manque d'affection depuis l'enfance. C'est un tout et, en plus, elle était addict à la drogue dure et à l'alcool". 

Puis un jour, Hasna a enfilé le niqab. "Il y a six mois, elle a commencé à se promener avec un voile intégral. Elle se promenait avec une bouteille d'alcool. On lui disait : 'Mais attends, t'as un voile et une bouteille, il y a un truc qui choque !' Mais elle répondait : 'Non mais t'inquiète, tu comprends pas, moi c'est la Syrie bientôt'. Je lui demandais alors : 'Mais tu pries ?' Elle disait : 'Mais non les gars, vous comprenez pas, moi j'en ai rien à foutre de ça. Je veux juste aller en Syrie, j'ai un contact là-bas'". Une radicalisation express que personne ici n'a vraiment pris au sérieux.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780574008
Attentats à Paris : les connaissances d'Hasna Aït Boulahcen sont sous le choc
Attentats à Paris : les connaissances d'Hasna Aït Boulahcen sont sous le choc
REPLAY / REPORTAGE - À Aulnay-sous-Bois, les connaissances d'Hasna Aït Boulahcen, la femme kamikaze de Saint-Denis, tentent de comprendre son virage jihadiste.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-les-connaissances-de-la-femme-kamikaze-sous-le-choc-7780574008
2015-11-20 08:53:00
http://media.rtl.fr/cache/hCisY4jJuSGbsc6U_QdAmA/330v220-2/online/image/2015/1120/7780574196_le-quartier-d-aulnay-sous-bois-vise-par-une-operation-policiere-apres-les-attentats-a-paris-jeudi-19-novembre.jpg