1 min de lecture Terrorisme

Attentats à Paris : "François Hollande craint de prononcer le nom de notre adversaire", lance Éric Zemmour

REPLAY / BILLET - Devant le Congrès, François Hollande a redit sa détermination d'être impitoyable face aux terroristes qui ont ensanglanté Paris. Sa détermination n'a pas convaincu le journaliste.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Attentats à Paris : "François Hollande craint de prononcer le nom de notre adversaire", lance Éric Zemmour Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Éric Zemmour et Loïc Farge

"La guerre, dit Hollande. La guerre, dit Valls. La guerre, dit Cazeneuve. Une guerre impitoyable, dit Hollande. Que nous allons gagner, dit Valls. Notre guerre, disent les médias", lâche Éric Zemmour. "La guerre pour jouer au chef de guerre. La guerre pour appeler à l'unité nationale. La guerre pour remonter dans les sondages", poursuit le journaliste.

Mais le journaliste s'interroge sur le bien-fondé de cette "guerre", dans laquelle il ne voit que "quelques bombardements de plus ou de moins dans une Syrie transformée en terrain vague". Il ajoute avec ironie qu'il faudrait peut-être "bombarder Moleenbeck plutôt que Racca", avant qu'Yves Calvi ne rassure les auditeurs sur la plaisanterie.

À lire aussi
Florence Parly, nommée ministre des Armées dans le gouvernement Philippe II. Paris
Florence Parly accusée par un élu d'avoir révélé un secret confidentiel

Pour lui, il ne s'agit ni plus ni moins qu'une "guerre française dans les fourgons de l'armée américaine". À ses yeux, ce conflit s'ajoute à ceux d'Irak, d'Afghanistan et de Libye, "qui ont aggravé le mal qu'ils étaient censées annihiler".

La guerre pour remonter dans les sondages

Éric Zemmour
Partager la citation

Un islam républicain ? "Mais l'islam n'a pas bougé depuis le Moyen-Âge. Il n'a pas été discuté, amendé, modifié, réformé, modernisé", conteste Éric Zemmour. "Quand Daesh cite des sourates du Coran pour légitimer ses actes sanglants, on peut dire que ce n'est pas le vrai islam, mais c'est une vraie sourate  dans le vrai Coran", dit-il. "Quand on prétend mener une guerre, il faut connaître l'adversaire pour le vaincre. François Hollande craint même de prononcer son nom", regrette-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats à Paris État Islamique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780537994
Attentats à Paris : "François Hollande craint de prononcer le nom de notre adversaire", lance Éric Zemmour
Attentats à Paris : "François Hollande craint de prononcer le nom de notre adversaire", lance Éric Zemmour
REPLAY / BILLET - Devant le Congrès, François Hollande a redit sa détermination d'être impitoyable face aux terroristes qui ont ensanglanté Paris. Sa détermination n'a pas convaincu le journaliste.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-francois-hollande-craint-de-prononcer-le-nom-de-notre-adversaire-lance-eric-zemmour-7780537994
2015-11-17 12:49:00
http://media.rtl.fr/cache/k1e8nAniGDJ4qSnEoEbLRA/330v220-2/online/image/2015/0921/7779802574_eric-zemmour.jpg