2 min de lecture Social

Air France : le projet Boost pourra-t-il bientôt décoller ?

ÉDITO - La réponse est entre les mains des pilotes du SNPL, syndicat majoritaire, qui se prononcent ce lundi 17 juillet sur la création de cette nouvelle compagnie.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
Air France : le projet Boost pourra-t-il bientôt décoller ? Crédit Image : STAN HONDA / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission

Air France joue une partie de son destin ce lundi 17 juillet. Ses pilotes diront "oui" ou "non" par référendum au projet de création d'une nouvelle compagnie : Boost. C'est un nom de code, pas son nom définitif. On a envie de dire enfin. Car que de temps perdu. Cela fait près de dix mois que le projet est sur la table. Dix mois que l'on tourne en rond. Dix mois que le principal syndicat de pilotes de la compagnie joue la montre. Depuis le 3 novembre 2016, date de l'annonce du projet Boost, le SNPL trouve toujours un prétexte pour reporter à plus tard sa décision d'accompagner ou pas la naissance de cette nouvelle compagnie. Ce n'est jamais le bon moment, et c'est jamais assez !

Se passer de l'accord des pilotes ? Impossible à Air France, qui fonctionne en fait sur un mode de cogestion. La direction ne peut pas lever le petit doigt sans avoir l'aval de ses 4.400 pilotes, et donc de leur syndicat ultra-majoritaire. Pas de feu vert du SNPL, pas de nouvelle compagnie !

Hostilité du SNPL

Pour la direction, le lancement de cette nouvelle filiale est important. Ce sera pour Air France l'arme de la reconquête pour rouvrir ou défendre des lignes bousculées par les compagnies low-cost et les compagnies du Golfe, type Emirates. Une filiale avec des avions qui auront des coûts d'exploitation de 15 à 20% moins élevés que les autres, et qui donc pourra proposer des tarifs attractifs.

À lire aussi
La CFDT entre dans le conflit qui oppose les routiers au patronat (illustration) le journal
Le journal de 18h : loi travail et si les routiers faisaient plier le gouvernement ?

Les dirigeants du SNPL sont d'abord, par principe, hostiles à toute filialisation d'une partie de la flotte, même si c'est pour sauver des lignes et assurer le développement du groupe. Ils sont ensuite très réticents à tout effort de productivité, car ils estiment que la compétitivité d'un avion dépend très peu du coût de ses navigants techniques. Les économies sont à chercher ailleurs. Le SNPL freine, bien qu'il ait obtenu toutes les garanties qu'il réclamait : mêmes salaires et même conditions de travail dans la future compagnie, sauf une journée de repos en moins par mois.

Au cœur du débat, les toilettes

Si aucun accord n'a été trouvé, c'est parce le SNPL s'oppose à la suppression des toilettes réservées aux pilotes dans les A350 de Boost. La direction n'a pas cédé : supprimer ces toilettes privatives permet d'installer des sièges en plus et de générer 15 millions de recettes supplémentaires par an. Pour trancher cette épineuse question, le SNPL a donc décidé d'organiser ce fameux référendum.

Le "oui" à Boost devrait l'emporter. Car ces pinailleries ont suscité des remous, y compris au sein du SNPL, où il y a eu une vague de démissions. En février dernier, un premier référendum avait d'ailleurs donné une  majorité confortable au "oui" (58%). Mais le syndicat n'en a pas tenu compte. Cela dit tant que ce n'est pas fait, l'incertitude demeure. D'autant plus que le SNPL continue à tout faire pour brouiller les cartes. Contrairement au référendum précédent, seuls cette fois les adhérents du syndicat ont pu voter. Trois choix sont possibles : "oui", "oui si" (notamment si les toilettes pilotes sont maintenues) et "non". Le feuilleton Boost n'est peut-être pas terminé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Air France Aéronautique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789364876
Air France : le projet Boost pourra-t-il bientôt décoller ?
Air France : le projet Boost pourra-t-il bientôt décoller ?
ÉDITO - La réponse est entre les mains des pilotes du SNPL, syndicat majoritaire, qui se prononcent ce lundi 17 juillet sur la création de cette nouvelle compagnie.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/air-france-le-projet-boost-pourra-t-il-bientot-decoller-7789364876
2017-07-17 08:13:00
http://media.rtl.fr/cache/_s3VcGvT6AgiI0Gdj0vgLg/330v220-2/online/image/2017/0207/7787112006_un-a380-d-air-france-s-approche-de-l-aeroport-jfk-de-new-york-en-novembre-2009-archives.jpg