2 min de lecture Birmanie

Exode massif en Birmanie : pourquoi les Rohingyas fuient-ils leur pays ?

INVITÉ RTL - Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques, revient sur l'origine de la persécution des Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
6 minutes pour trancher 1080 Crédit Image : MUNIR UZ ZAMAN / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Amélie James

Ils sont prêts de 300.000 à avoir quitté la Birmanie pour le Bangladesh en seulement deux semaines. Les Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie, traversent une crise sans précédent. Exposés à d'importantes violences dans le pays et menacés de mort, ils sont contraints de fuir dans des conditions effroyables.

En réalité, l'origine de ce conflit remonte au 19e siècle. Comme le rappelle Pascal Boniface, directeur et fondateur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), les Rohingyas n'ont pas de nationalité birmane, ils sont alors apatrides. "C'est un héritage du colonialisme britannique. Les britanniques ont importé cette population dans la Birmanie, qu'ils contrôlaient à l'époque, pour lutter contre les bouddhistes", précise l'interviewé.

À lire aussi
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s'entretient avec la dirigeante du Myanmar, Aung San Suu Kyi, lors d'une réunion à Naypyidaw le 20 novembre 2017. Birmanie
Birmanie : Paris soutient Aung San Suu Kyi dans la crise des Rohingyas

Plus de soixante ans plus tard, lorsque la Birmanie, colonie des Indes Britanniques, obtient son indépendance, elle devient la cible de bouddhistes extrémistes. "Il y a des affrontements interethniques. En 1982, ils sont privés de la nationalité", souligne Pascal Boniface. 

Ils marchent depuis une semaine dans des conditions très difficiles.

Hélène Daniel, cheffe de la mission de solidarité internationale au Bangladesh
Partager la citation

Si le conflit dure depuis plusieurs années, il s'est intensifié en octobre dernier. Après l'attaque de postes frontières par des Rohingyas dans le nord de l'État, l'armée multiplie les violences envers cette population apatride. "Ce sont des apatrides car ils n'ont pas la nationalité birmane. Ils vivent en Birmanie depuis un siècle. "On leur dit 'Vous partez ou vous mourrez'", assure le fondateur de l'Iris.

Pour fuir cette persécution, ils sont donc des milliers à prendre la route en direction du Bangladesh. Au micro de RTL, Hélène Daniel, cheffe de la mission de solidarité internationale au Bangladesh relate les conditions de cet exode massif.

"Les gens sont complètement fatigués, ils marchent depuis une semaine dans des conditions très difficiles. Il y a énormément de femmes, enfants, bébés et personnes âgées", constate la responsable de l'organisation. 

Le silence de Aung San Suu Kyi

Alors que l'ONU dénonce "un nettoyage éthnique", la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi s'est jusqu'alors murée dans le silence, ne condamnant pas ces violences de l'État Rakhine. "Elle n'est probablement pas opposée à ce qui se passe", lance Pascal Boniface fustigeant l'inaction le de celle qui a pourtant été nommée Prix Nobel de la Paix.

Sous le feu des critiques, Aung San Suu Kyi a annoncé qu'devrait s'exprimer publiquement sur la crise la semaine prochaine lors d'une allocution télévisée. Cette déclaration a été faite ce mercredi 13 septembre, peu de temps avant la réunion de l'ONU sur cette urgence humanitaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Birmanie Violence Rebelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790089871
Exode massif en Birmanie : pourquoi les Rohingyas fuient-ils leur pays ?
Exode massif en Birmanie : pourquoi les Rohingyas fuient-ils leur pays ?
INVITÉ RTL - Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques, revient sur l'origine de la persécution des Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/6-minutes-pour-trancher-du-14-septembre-2017-7790089871
2017-09-14 12:17:00
http://media.rtl.fr/cache/8y0L6XjARGDoGzjNRhetgw/330v220-2/online/image/2017/0914/7790089935_en-birmanie-pres-de-300-000-rohingyas-ont-fui-la-birmanie-depuis-aout-2017.jpg