Renoncement de Hollande : "Mon seul regret, c'est d'avoir proposé la déchéance de nationalité"

Lors de son discours de renoncement à l'élection présidentielle, le Président a vanté son bilan mais aussi exprimé un regret, celui d'avoir mené un projet de réforme constitutionnelle qui a, selon lui, échoué et "divisé" la société.

Les sénateurs ont rejeté la déchéance de nationalité mardi 22 mars 2016
Crédit : AFP / FRANCOIS GUILLOT
Les sénateurs ont rejeté la déchéance de nationalité mardi 22 mars 2016

Le débat sur la déchéance de nationalité avait tourné à la foire d'empoigne au sein de la classe politique et suscité de vives émotions au sein de l'opinion. François Hollande le considère comme le "seul regret" de son quinquennat. "Je n'ai qu'un seul regret, c'est d'avoir proposé la déchéance de nationalité parce que je pensais qu'elle allait nous unir mais elle nous a divisé", a admis le président jeudi 1er décembre avant d'annoncer qu'il n'était pas candidat à sa succession en 2017

François Hollande avait fait la proposition d'inscrire la déchéance de nationalité lors du congrès de Versailles au lendemain des attentats de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015. Elle visait à déchoir de leur nationalité française les personnes condamnées pour des crimes et délits liés au terrorisme, en prenant le risque de créer des apatrides. La mesure devait être essentiellement symbolique. Mais le sujet a déclenché des mois de confrontation entre la droite et la gauche. La majorité présidentielle en était sortie profondément divisée, conduisant à la démission de la ministre de la Justice, Christiane Taubira.

La réforme constitutionnelle avait finalement été abandonnée fin mars, après le rejet du Sénat, majoritairement à droite, qui voulait l'appliquer uniquement aux binationaux et en cas de crimes. Dans un contexte de menace terroriste à son niveau maximum et un pays plongé dans un état d'urgence interminable, le projet de François Hollande manquait à tel point de solidité qu'il en doutait lui-même. "Puisque les terroristes veulent mourir, la déchéance de nationalité n'a donc aucune valeur dissuasive", avait-t-il récemment admis dans l'interview à L'Obs.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786079366
Renoncement de Hollande : "Mon seul regret, c'est d'avoir proposé la déchéance de nationalité"
Renoncement de Hollande : "Mon seul regret, c'est d'avoir proposé la déchéance de nationalité"
Lors de son discours de renoncement à l'élection présidentielle, le Président a vanté son bilan mais aussi exprimé un regret, celui d'avoir mené un projet de réforme constitutionnelle qui a, selon lui, échoué et "divisé" la société.
http://www.rtl.fr/actu/politique/renoncement-de-hollande-mon-seul-regret-c-est-d-avoir-propose-la-decheance-de-nationalite-7786079366
2016-12-01 22:14:35
http://media.rtl.fr/cache/U9jM-dUC3yNXfzrBhaWAkA/330v220-2/online/image/2015/0512/7778343712_les-senateurs-reunis-au-palais-du-luxembourg-le-28-octobre-2014-archives.jpg