Pourquoi François Hollande renonce à être candidat

ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État a annoncé qu'il renonçait à être candidat "au renouvellement de son mandat", lors d'une intervention à l'Élysée, ce jeudi 1er décembre.

François Hollande
François Hollande

Après plusieurs semaines voir plus mois de suspense : c'est désormais officiel, François Hollande ne sera pas candidat à sa propre succession. Une première dans l'histoire de la Ve République. Jeudi 1er décembre, le chef de l'État a mis fin au suspense : "Je ne suis pas candidat à l'élection présidentielle, au renouvellement de mon mandat". Selon ses propres dires, le président de la République a affirmé que ce qui est en cause, "ce n'est pas une personne, c'est l'avenir du pays".

François Hollande a dressé un véritable bilan de son quinquennat. "J'ai agi avec les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls pour redresser la France et la rendre plus juste. Aujourd'hui, moment où je m'exprime, les compte publics sont assainis, la Sécurité sociale est à l'équilibre et la dette du pays a été préservée", a-t-il déclaré au début de son allocution, avant d'évoquer le mariage pour tous ou encore les mesures entreprises  après les attentats perpétrés en France. "Sur tous ces sujets, j'ai un seul regret, celui d'avoir proposé la déchéance de nationalité car je pensais qu'elle pouvait nous unir", a expliqué le chef de l'État. 

Le chômage, une courbe aléatoire

Mais François Hollande a également mis l'accent sur le chômage. Malgré une inversion de la courbe ces derniers mois, le président de la République a reconnu son échec dans ce secteur alors que sa candidature a toujours été lié aux chiffres du chômage : "L'engagement majeur que j'avais pris devant vous, c'était de faire baisser le chômage. Les résultats arrivent, plus tard que je ne les avais annoncés j'en conviens, mais ils sont là", a-t-il déclaré avant de concéder qu'ils restaient "à un niveau trop élevé". 

Préserver la gauche en vue de 2017

Ce renoncement dépasse la seule déchéance de nationalité. François Hollande a jeté l'éponge, selon sa propre explication, pour préserver la gauche en vue de l'élection présidentielle. "Je suis conscient des risques que ferait courir ma démarche", a-t-il lancé. Le président de la République, qui quittera donc l'Élysée en mai prochain, en appelle à "un sursaut collectif qui engage tous les progressistes". "Ils doivent s'unir dans ces circonstances. Je ne veux pas que la France soit exposée à des aventures qui seraient coûteuses et même dangereuses pour son unité, sa cohésion, ses équilibres sociaux", a-t-il précisé.

François Fillon et Marine Le Pen sont directement visés. "Je respecte la personne, le parcours de François Fillon mais j'estime que son projet met en cause notre modèle social. Quant à l'extrême droite, elle nous appelle au repli et franchement, le plus grand danger c'est le protectionnisme, c'est l'enfermement", a-t-il dénoncé refusant de voir la France basculé dans les mains du "conservatisme" ou de "l’extrémisme". 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786078673
Pourquoi François Hollande renonce à être candidat
Pourquoi François Hollande renonce à être candidat
ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État a annoncé qu'il renonçait à être candidat "au renouvellement de son mandat", lors d'une intervention à l'Élysée, ce jeudi 1er décembre.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-pourquoi-francois-hollande-renonce-a-etre-candidat-7786078673
2016-12-01 21:12:00
http://media.rtl.fr/cache/D2w3HbVnbHZIWHbgi-2pFg/330v220-2/online/image/2016/1201/7786079361_francois-hollande.jpg