2 min de lecture Confidentiels politique

Présidentielle 2017 : Cambadélis déplore un manque d'action des militants PS

CONFIDENTIELS RTL - Le patron du PS, sifflé lors du meeting de Benoît Hamon à Bercy, exprime ses griefs envers les militants du parti.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Pauline de Saint-Rémy : Cambadélis déplore un manque d'action des militants PS Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy et Loïc Farge

Aux yeux d'une partie des militants socialistes, Jean-Christophe Cambadélis n'est pas suffisamment engagé derrière le vainqueur de la primaire. Ce qui lui a valu quelques sifflets dimanche 19 mars lors du grand meeting de Benoît Hamon à Bercy, à Paris. Il faut dire que le numéro un du PS est obligé ces jours-ci de ménager la chèvre et le chou, entre un candidat officiel, dont les sondages ne décollent pas, et un Emmanuel Macron qui fait désormais figure de favori dans la course à l'Élysée et attire au passage de plus en plus de socialistes dans ses filets. Résultat, Jean-Christophe Cambadélis le regrette lui-même en privé : "Le premier secrétaire du PS n'est plus un leader, c'est un animateur chargé de garder tout le monde dans la boutique".

Et si certains militants socialistes ont des reproches à lui faire, Jean-Christophe Cambadélis, lui, a des choses à dire aussi sur eux. Le député de Paris estime que son parti, comme les autres, est face à une "gigantesque panne militante". Pas assez de colleurs d’affiches, trop peu de distributions de tracts, pas assez de monde sur les marchés, à son goût. "Là où en 2012 on avait 100 militants pour faire du porte-à-porte, aujourd'hui on en a 20", assure-t-il. "Et ils sont scotchés sur BFM TV, ils commentent la campagne devant leurs télés". Bref une "campagne 100% cathodique", selon Jean-Christophe Cambadélis. Une situation qu'il regrette naturellement.

À lire aussi
Alain Juppé et Emmanuel Macron, le 11 novembre 2017 à Paris confidentiels politique
Alain Juppé et Emmanuel Macron ont déjeuné ensemble

Le débat télévisé de ce lundi 20 mars sur TF1 sera "déterminant" à ses yeux - "parce que la France politique regarde la télé" - mais 'pas prescripteur' de votes. Les Français sont pour l'heure dans le commentaire et dans le pronostic, pense le patron du PS. Il a presque du mal à comprendre d'ailleurs que tous les principaux candidats aient accepté d'y participer. Certains, comme Emmanuel Macron, ont beaucoup plus à perdre qu'à gagner, à l’entendre. "La télé a pris le pouvoir", déplore-t-il.
 
Un point positif tout de même : Benoît Hamon a une carte à jouer, de son point de vue. "Il ne parle pas le même langage que les autres. Lui il est dans le quotidien. Il ne faut pas qu’il bouge". Voilà le conseil de Jean-Christophe Cambadélis au candidat du PS, qui aura l'occasion, selon ses propos, de monter en "Champion's League".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique Présidentielle 2017 Jean-Christophe Cambadélis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787737702
Présidentielle 2017 : Cambadélis déplore un manque d'action des militants PS
Présidentielle 2017 : Cambadélis déplore un manque d'action des militants PS
CONFIDENTIELS RTL - Le patron du PS, sifflé lors du meeting de Benoît Hamon à Bercy, exprime ses griefs envers les militants du parti.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-cambadelis-deplore-un-manque-d-action-des-militants-ps-7787737702
2017-03-20 07:28:00
http://media.rtl.fr/cache/_zU3ff_NtYTBWTM-Br-4hA/330v220-2/online/image/2016/0620/7783750521_jean-christophe-cambadelis-premier-secretaire-du-parti-socialiste-au-siege-du-parti-rue-de-solferino.jpg