3 min de lecture Présidentielle 2017

Emmanuel Macron est-il celui qui a le plus à perdre lors du débat du 20 mars ?

REPLAY - Ils seront cinq candidats à la présidentielle à s'affronter sur TF1 lundi 20 mars, à presque un mois du premier tour. Pour Olivier Mazerolle, Emmanuel Macron, peu rôdé pour l'épreuve du débat, n'arrive toutefois "pas complètement démuni dans une bataille de titans".

Philippe Robuchon et Olivier Mazerolle Le Mag Pol Philippe Robuchon & Olivier Mazerolle
>
Macron est-il celui qui a le plus à perdre lors du débat du 20 mars ? Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : Philippe Robuchon, Olivier Mazerolle | Durée : | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Philippe Robuchon

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon : ils sont cinq à se préparer pour le débat du lundi 20 mars organisé par TF1. Pour Alexis Brézet du Figaro, "c'est toujours le favori qui a le plus à perdre, donc on est tenté de dire que c'est Macron". "Fillon a intérêt à faire revenir ses électeurs qui sont passés chez Macron, Hamon a intérêt à faire revenir ses électeurs qui sont passés chez Macron, donc en tout cas ces deux-là ont forcément intérêt à taper sur Macron", estime le directeur de la rédaction du Figaro.

Revenant sur Le Grand Jury de ce dimanche 19 mars, Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1-LCI, se veut plus réservé sur la stratégie des autres candidats à l'égard du leader d'"En Marche !". "Dans l'entourage d'Aurélie Filippetti - et donc de Benoît Hamon - on nous disait 'attention à ne pas trop taper sur Macron car le 'tout sauf Macron' pourrait lui profiter'", explique-t-il. 

À lire aussi
François Fillon le soir de sa défaite le 23 avril 2017 Les Républicains
François Fillon "s'est mis en mode silence radio"

François Fillon et Benoît Hamon sont habitués des débats, échauffés par ceux des dernières primaires. Mais pour Olivier Mazerolle, Emmanuel Macron peut défendre sa place de favori des sondages. "Il a l'esprit de répartie, il peut être cinglant et il connaît bien ses dossiers. Ce n'est pas quelqu'un qui arrive complètement démuni dans une bataille de titans. Si jamais ça se passe mieux pour lui que certains ne peuvent le redouter alors il sera vraiment sur une très bonne trajectoire parce qu'il aura passé l'épreuve", estime le journaliste de RTL.

Fillon écrit au ministère de la Santé pour faire soigner un ami gabonais

Le ministère de Marisol Touraine a reçu fin janvier une lettre estampillée François Fillon. Le candidat intervient en faveur d'un officiel gabonais, l'une de ses connaissances, qui souffre d'un cancer. Cet ancien camarade de faculté de François Fillon n'a pas les moyens de s'acquitter des 25.000 euros nécessaires à une radiothérapie en France... Dans sa missive à Marisol Touraine, François Fillon semble donc plaider la cause de cette personnalité qui réside au Gabon pour une prise en charge de ces frais par l'État français. Une intervention très étonnante, relève-t-on au ministère de la Santé, quand on sait que François Fillon plaide pour la fin de l'Aide médicale d'État (AME) pour les clandestins présents sur le territoire français.

Nicolas Sarkozy n'a pas définitivement enterré ses ambitions politiques

Son entourage jurera le contraire - qu'il est complètement retiré de la vie politique, que tout cela est derrière lui - mais on l'a bien vu au plus fort du PenelopeGate, l'ancien président n'a pas complètement raccroché. Pour l'un de ses anciens conseillers qui lui a beaucoup parlé ces dernières semaines, pas de doute : si François Fillon perd, Nicolas Sarkozy pourrait revenir. L'ancien chef de l'État pense qu'une victoire de Marine Le Pen ou même d'Emmanuel Macron serait le chaos assuré. "Il faudra prendre ses responsabilités", a-t-il sous-entendu. Le sous-entendu est clair : il s'imagine en sauveur de sa famille politique mais aussi d'un pays fracturé.

Le général Soubelet n'est plus le bienvenu chez Macron

Le gradé Bertrand Soubelet était l'invité de RTL jeudi 16 mars. Il a rejoint le candidat d'"En Marche !", mais il n'y est déjà plus en odeur de sainteté. D'abord, parce qu'il s'est autoproclamé candidat aux législatives dans les Hauts-de-Seine. Cela n'a pas plus aux équipes locales. Ensuite - et surtout - parce que Jean-Yves Le Drian n'a pas apprécié les critiques très dures du général sur l'armée, et autant dire qu'Emmanuel Macron n'a pas l'intention de fâcher le ministre de la Défense...

Les autres chroniques du "Mag Pol"

Moi Candidat
La Campagne en famille

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron Débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787434679
Emmanuel Macron est-il celui qui a le plus à perdre lors du débat du 20 mars ?
Emmanuel Macron est-il celui qui a le plus à perdre lors du débat du 20 mars ?
REPLAY - Ils seront cinq candidats à la présidentielle à s'affronter sur TF1 lundi 20 mars, à presque un mois du premier tour. Pour Olivier Mazerolle, Emmanuel Macron, peu rôdé pour l'épreuve du débat, n'arrive toutefois "pas complètement démuni dans une bataille de titans".
http://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-est-il-celui-qui-a-le-plus-a-perdre-lors-du-debat-du-20-mars-7787434679
2017-03-19 20:04:08
http://media.rtl.fr/cache/Nso0aK3ocBKVc_2th0YPmw/330v220-2/online/image/2017/0313/7787654332_000-mc3j0.jpg