2 min de lecture Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-Landes : "Ce référendum traduit la fragilité du politique", selon Alba Ventura

ÉDITO - La journaliste se penche sur l'art de bien utiliser un référendum pour nos hommes politiques.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Notre-Dame-des-Landes : "Ce référendum traduit la fragilité du politique", selon Alba Ventura Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

C'est donc le "oui" à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes qui l'a emporté dimanche 26 juin. Ce scrutin permet au gouvernement de sortir par le haut, ça lui enlève une sacrée épine du pied. Il va d'abord falloir déloger les zadistes. Les opposants disent que pour eux ça ne changera rien. Par ailleurs, il y a encore deux arrêtés préfectoraux qu'il va falloir examiner. Sans compter que sur le projet lui-même, on ne sait pas bien s'il s'agira d'un aéroport à une piste ou à deux pistes. Ce référendum ne règle pas tout.

Au-delà de ça, l'affaire aura été menée de manière pas très reluisante : quatre ans de tergiversations, un gouvernement divisé avec lors du dernier remaniement l'entrée de l'écologiste Emmanuelle Cosse conditionnée à ce référendum. Cela a été une affaire de politique plus que de droit, alors qu'il y a quand même eu quinze ans d'enquêtes et de procédure, et que le projet a été déclaré d'utilité publique. Ce référendum a surtout été une habileté tactique pour sortir d'une situation bloquée.

Visée démocratique détournée

En réalité, ce référendum traduit la fragilité du politique, et son incapacité à mettre en œuvre des décisions de justice. Comme on n'arrive pas à décider, on s'en remet aux habitants d'un département. C'est vraiment le résultat d'une absence de volonté politique.

À lire aussi
Générique 6 Loire-Atlantique
Le journal de 18h : à NDDL, les opposants fêtent l'abandon du projet sur la ZAD

Si le Brexit recouvre un champ très différent, en revanche la dimension tactique se retrouve. Qu'a fait David Cameron ? Il a utilisé le référendum pour redevenir Premier ministre, et ça s'est retourné contre lui. Cela montre qu'il faut quand même se méfier des référendums. Il faut faire attention à l'usage que l'on en fait. Attention à ne pas en faire un instrument de politique tacticienne.

Dimanche au Grand Jury RTL, Pierre Moscovici a mis en garde contre le référendum. Il a taclé "ceux qui se jettent sur le référendum comme des morts de faim". Un référendum ce n'est pas dangereux, mais ça peut être volatile. D'abord on ne sait jamais si les électeurs vont répondre à la question. Parfois ils s'en servent pour envoyer un message, et du coup ça détourne la visée démocratique du référendum.

Mandat donné au peuple

Ensuite cela pose la question de nos représentants, du Parlement, de ceux qui font les lois. D'une certaine manière, on contourne les élus, on donne mandat au peuple. C'est à la fois un acte démocratique par excellence, mais c'est aussi un constat d'inutilité politique. Lorsque le Général de Gaulle organisait un référendum, il le faisait parce qu'il considérait que la décision engageait la France et sa responsabilité. Il demandait aux Français s'ils étaient d'accord pour le suivre.

Là sur Notre-Dame-des-Landes, c'est parce qu'on ne savait plus quoi faire que l'on a eu recours au référendum. En Grande-Bretagne c'est pire, David Cameron le fait pour récupérer le pouvoir.

C'est très délicat un référendum. En même temps, on le voit, les Français aspirent à participer à la démocratie, à donner leur avis. On l'a vu avec la pétition en ligne sur la loi Travail qui a recueilli plus d'un million de signatures. On le voit avec ces marcheurs partisans d'Emmanuel Macron qui sillonnent la France. Il y a sans doute des voies à explorer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Notre-Dame-des-Landes Référendum Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783863348
Notre-Dame-des-Landes : "Ce référendum traduit la fragilité du politique", selon Alba Ventura
Notre-Dame-des-Landes : "Ce référendum traduit la fragilité du politique", selon Alba Ventura
ÉDITO - La journaliste se penche sur l'art de bien utiliser un référendum pour nos hommes politiques.
http://www.rtl.fr/actu/politique/notre-dame-des-landes-ce-referendum-traduit-la-fragilite-du-politique-selon-alba-ventura-7783863348
2016-06-27 09:34:00
http://media.rtl.fr/cache/vZ7h7vsnGa9x6Ok_unPtFw/330v220-2/online/image/2016/0616/7783702069_un-opposant-au-projet-d-aeroport-de-notre-dame-des-landes-pose-des-affiches-en-faveur-du-non.jpg