4 min de lecture Les Républicains

Et maintenant, quel avenir pour Xavier Bertrand ?

ÉCLAIRAGE - Le ténor de la droite a quitté Les Républicains 24 heures après l'élection de Laurent Wauquiez, à la tête du parti. "En politique, il y a aussi des gens qui veulent tenir leur engagement", a-t-il fait savoir sur France 2.

Xavier Bertrand, le 14 novembre 2017
Xavier Bertrand, le 14 novembre 2017 Crédit : SARAH ACALAY/SIPA
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Prônant le rassemblement au sein de sa famille politique, Laurent Wauquiez doit faire face à un premier coup dur dans la foulée de son élection à la tête des Républicains. Ténor de la droite, Xavier Bertrand a annoncé qu'il quittait "définitivement" le parti. "Je ne reconnais plus ma famille politique alors j'ai décidé de la quitter", a expliqué le président des Hauts-de-France, lundi 11 décembre, en dénonçant des "dérives" des Républicains. 

Il situe son point de rupture à l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle, "quand (sa) famille politique n'a pas voulu dire clairement qu'il fallait voter Emmanuel Macron pour faire barrage à l'extrême droite". Son opposition frontale à Laurent Wauquiez, élu à 74,64% des suffrages, est apparue jusque dans la forme de cette annonce. En effet, le président de la région Hauts-de-France était invité du Journal Télévisé de France 2, au moment où le nouveau président des Républicains l'était sur TF1. Maintenant que son départ définitif est acté, reste à savoir quels sont les prochains du ténor de la droite.

Son parti ?

Depuis le dimanche 10 décembre, date de l'élection du président des Républicains, les faits et gestes de l'ancien secrétaire général de l'UMP (de 2007 à 2010, ndlr) ont été scrutés. Dans un premier temps, Xavier Bertrand a brillé par son silence et son absence de commentaire sur la victoire du sarkozyste. Mais le président de la région Hauts-de-France a fini par revendiquer sa profonde opposition à Laurent Wauquiez. "Je n'aime pas sa politique de l'agressivité et des boucs émissaires", a-t-il expliqué. Interrogé sur son avenir politique, il explique : "J'ai pris un engagement, il y a deux ans, c'est de me consacrer à ma région. En politique, il y a aussi des gens qui veulent tenir leur engagement. Je ne crois plus aujourd'hui aux partis politiques à l'ancienne". 

À lire aussi
Valérie Pécresse au "Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI" Les Républicains
Pécresse sur des primaires en 2022 : "Un exercice compliqué mais inévitable"

J'ai l'impression aujourd'hui d'être utile, de servir à quelque chose et d'aider les gens

Xavier Bertrand au JT de France 2
Partager la citation

Envisage-t-il d'adhérer à La République En Marche ? "Non, je n'ai pas l'intention, et je le dis très clairement, de rejoindre un parti politique ou de créer un parti politique. Mon parti, c'est la région Hauts-de-France. j'ai eu à prendre des décisions sur les transports scolaires (...) J'ai l'impression aujourd'hui d'être utile, de servir à quelque chose et d'aider les gens", défend-il, insistant sur le fait qu'il y a "tellement à faire dans la région". 

Cela n'a pas empêché le délégué général du parti de la majorité de réagir : "Nous avons le principe de la double appartenance à En Marche, donc s'il veut nous rejoindre, je lui tends la main, il est le bienvenu (...) Toutes les énergies, et celle de Xavier Bertrand notamment, comme président de région, sont des énergies positives pour la France", a expliqué Christophe Castaner.

Objectif 2022 ?

Et la présidentielle de 2022 ? "Celui qui aujourd'hui vous dit qu'il sait ce qu'il fera dans quatre ans, celui-là c'est un vrai beau représentant de l'ancien monde. Méfiez-vous en", a répondu Xavier Bertrand. Proche de François Fillon, Bruno Retailleau a déclaré sur BFMTV qu'il regrettait cette décision. "C'est vrai, on a subi deux défaites. (...) Mais est-ce que pour autant on doit quitter le navire ? Moi je pense qu'au contraire quand la période est difficile, on doit rester à bord, il faut affronter l'adversité et je pense qu'on avait besoin de Xavier Bertrand". D'après lui, le président de la région Hauts-de-France a "fait un choix qui pourrait l'amener à la présidentielle". 

Des élus qui ont aussi claqué la porte

De son côté, Laurent Wauquiez juge que "ce n'est pas acceptable de claquer la porte de sa famille politique dans ces conditions. Voir un tel succès de mobilisation le dimanche et partir ainsi le lundi soir...", selon des propos rapportés par l'AFP.

Le départ de Xavier Bertrand a entraîné celui des élus adhérents de la formation dans les Hauts-de-France, dont celui du maire de Roubaix. "Je ne peux pas rester dans un parti dont le président n'a pas choisi clairement entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ma droite est sociale, gaulliste ouverte et tournée vers l'avenir", a écrit sur Twitter Guillaume Delbar, maire de Roubaix (plus de 100.000 habitants) et vice-président à la Métropole européenne de Lille (MEL), en charge de l'Innovation et de l'Enseignement supérieur. 

Franck Dhersin, vice-président en charge des Transports au Conseil régional des Hauts-de-France, a fait un choix identique. "Je salue la décision de Xavier Bertrand de quitter Les Républicains. Cette décision est aussi la mienne", a informé l'élu sur Twitter. Une autre personnalité politique des Hauts-de-France a également suivi Xavier Bertrand, le président de la Communauté urbaine d'Arras (Pas-de-Calais) Philippe Rapeneau, également vice-président chargé de la Transition écologique à la région : "Le choix des militants n'est pas le mien, je ne partage plus aujourd'hui la ligne politique des Republicains. Je pars", a-t-il annoncé sur le réseau social

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Xavier Bertrand Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791385972
Et maintenant, quel avenir pour Xavier Bertrand ?
Et maintenant, quel avenir pour Xavier Bertrand ?
ÉCLAIRAGE - Le ténor de la droite a quitté Les Républicains 24 heures après l'élection de Laurent Wauquiez, à la tête du parti. "En politique, il y a aussi des gens qui veulent tenir leur engagement", a-t-il fait savoir sur France 2.
http://www.rtl.fr/actu/politique/les-republicains-quel-avenir-pour-xavier-bertrand-7791385972
2017-12-12 16:11:56
http://media.rtl.fr/cache/9yhBLwWZVQ74nOaoHpDTgw/330v220-2/online/image/2017/1212/7791390923_xavier-bertrand-le-14-novembre-2017.jpg