2 min de lecture Économie

Les Français majoritairement favorables au libre-échange, selon notre sondage

Une étude Viavoice pour RTL et France 2 donne une nette majorité des Français favorable au libre-échange mais non sans réserves profondes.

François Lenglet face à François Fillon le 30 mars 2017
François Lenglet face à François Fillon le 30 mars 2017 Crédit : Bertrand Laidain pour RTL
François Lenglet
François Lenglet et Clémence Bauduin

Les Français seraient majoritairement favorables au libre-échange. Une enquête d'opinion, réalisée par l'institut Viavoice pour le magazine Lenglet Co sur France 2 et en partenariat avec RTL, livre de nombreux enseignements sur les attentes des Français à propos de la place de l'Hexagone dans le commerce mondial. Sur ce point, il apparaît qu'une nette majorité des Français se déclare favorable au libre-échange mais non sans réserves profondes : 70% d'entre eux souhaitent taxer les importations qui concurrencent les produits français et 58% des Français souhaitent interdire les délocalisations

Dans le détail, un clivage social interpelle : les catégories sociales les plus aisées, les CSP+, sont tout juste majoritaires à vouloir interdire les délocalisations, alors qu'ouvriers et employés sont beaucoup plus nombreux - 64% - à souhaiter cette option. Ainsi les Français souhaitent des mesures de protection, et particulièrement s'ils sont peu qualifiés. 

Contre une fermeture des frontières

Sur la question du commerce mondial, François Fillon, invité des Petits-Déjeuners de la présidentielle de RTL ce 30 mars, encourage ce maintien du libre-échange mais ne semble pas considérer les délocalisations comme une menace de prime importance. Le candidat Les Républicains propose de "limiter" celles-ci grâce à "une politique de compétitivité" qui consisterait à "baisser le coût du travail et la fiscalité des entreprises". 

À lire aussi
Des billets et des pièces en euros (Illustration) consommation
Cashback : quand le commerçant se transforme en distributeur de billets

Cette politique devrait porter ses fruits, en cas d'élection du candidat Les Républicains, dans deux ou trois ans. En attendant, "la réponse est dans la compétitivité, martèle François Fillon. Elle doit être dans la recherche d'une réciprocité", estime le candidat, qui propose de taxer les produits par rapport à leur empreinte carbone afin, selon lui, d'allier rétablissement de concurrence et écologie.

Tandis qu'il y a deux mois, Whirlpool a décidé de délocaliser sa dernière usine française en Europe de l'Est, François Fillon refuse l'idée d'un marché clos. "Toutes les mesures qui visent à fermer les frontières, à prendre des mesures autoritaires pour essayer de contraindre l'activité économique à se plier à une volonté politique, se retourneraient contre notre pays. Fermer les frontières ou mettre des taxes sur les produits qui rentrent, cela veut dire que le niveau de vie des Français va baisser", croit prévoir le candidat.

Les Enjeux Économiques Viavoice France2 RTL. Mars 2017 by RTLfr on Scribd

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie libre-circulation Sondage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787881222
Les Français majoritairement favorables au libre-échange, selon notre sondage
Les Français majoritairement favorables au libre-échange, selon notre sondage
Une étude Viavoice pour RTL et France 2 donne une nette majorité des Français favorable au libre-échange mais non sans réserves profondes.
http://www.rtl.fr/actu/politique/les-francais-majoritairement-favorables-au-libre-echange-selon-notre-sondage-7787881222
2017-03-30 09:57:00
http://media.rtl.fr/cache/FX1wlY6lR4_HyPETbPLAiA/330v220-2/online/image/2017/0330/7787879442_francois-lenglet-face-a-francois-fillon-le-30-mars-2017.jpeg