5 min de lecture La France insoumise

Mélenchon réaffirme, sur RTL, son soutien sans faille à Maduro

LE GRAND JURY - Le chef de file de la France insoumise a répondu ce dimanche 20 mai dans "Le Grand Jury" aux rumeurs selon lesquelles il ne serait pas en odeur de sainteté avec son confrère François Ruffin.

Benjamin Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury de Jean-Luc Mélenchon Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Jean-Luc Mélenchon a estimé, mercredi 16 mai, avoir gagné "le point" face à Emmanuel Macron, compte tenu de la "résistance" des mouvements sociaux, après l'avoir concédé au président de la République à l'automne avec la réforme du droit du travail. "Je crois qu'on l'a (le point) cette fois-ci parce que, quoi qu'il arrive, il y aura eu une résistance dans la durée, et forte et mûre de la part des salariés concernés mais aussi de la société", a affirmé sur LCP le chef de file de la France insoumise.

Le dirigeant politique a expliqué qu'après l'élection présidentielle il y a un an, il y a eu "un doute" et "un légitimisme des Français : le président vient d'être élu, est-ce qu'il fallait écouter Jean-Luc Mélenchon comme ça et ses amis aller dans la bataille ?". En outre, les syndicats étaient "divisés" et il n'y avait "aucune jonction entre les forces politiques associatives et syndicales qui étaient dans la lutte", a ajouté le député des Bouches-du-Rhône

Mais "là nous sommes en train de régler l'un de ces deux problèmes, puisque nous nous retrouvons tous ensemble le 26 mai" pour manifester, a-t-il fait valoir, en évoquant la journée de contestation politique et syndicale à laquelle vient de se joindre la CGTJean-Luc Mélenchon a précisé qu'il manifesterait pour sa part à Marseille. "Ce sera massif", selon lui. Les autorités "ne sont pas capables d'évaluer correctement le niveau de tension dans la société et de faire les gestes qui détendent. Par conséquent, ils créent eux-mêmes les conditions d'un choc frontal", a-t-il estimé. 

À lire aussi
Le cortège de la "marée populaire" à Paris le samedi 26 mai opposition
Après la "marée populaire", "Emmanuel Macron a gagné par défaut", estime Olivier Mazerolle

Revivez "Le Grand Jury" de Jean-Luc Mélenchon

13h00 - C'est la fin de ce Grand Jury, merci de nous avoir suivis et à dimanche prochain.

12h55 - "Je ne serais pas surprise que François Ruffin quitte le mouvement des Insoumis pour créer son propre mouvement", dit Colette, une internaute, à l'adresse de Jean-Luc Mélenchon. "Nous sommes un mouvement, pas un parti. Je ne suis pas le gourou d'une secte, répond le député. François est un garçon qui a d'immenses talents qui est pour nous un bien précieux", poursuit-il, assurant par ailleurs que le candidat de La France insoumise de la présidentielle 2022 n'est pas déterminé. 

12h46 - Emmanuel Macron doit faire en ce début de semaine des propositions concrètes pour la banlieue, inspirées notamment du plan banlieue de Borloo. Jean-Luc Mélenchon pointe du doigt "la désertion de l'État" et soutient certains pans du plan Borloo, "mais je suis obligé de dire que, tout ce qu'il propose, ce sont des choses qui vont contre la politique de Monsieur Macron. Ça ne suffira pas", estime-t-il.

12h42 - Une vive polémique a éclaté cette semaine après la diffusion d'une vidéo dans laquelle s'exprime une dirigeante de l'Unef voilée. "En tant qu'individu, pour ma part, je ne suis pas d'accord. (...) Ça bloque. C'est comme si j'arrivais avec une énorme croix", réagit Jean-Luc Mélenchon, qui a été adhérent de l'Unef.

12h35 - Au Venezuela, la présidentielle est boycottée par l'opposition. Le président sortant Nicolas Maduro vise la réélection. "Il n'est pas vrai que l'opposition boycotte (...) mais une partie de l'opposition. Il n'est pas vrai que la communauté internationale condamne (...)", répond Jean-Luc Mélenchon.

12h25 - "Oui, à travers ce type de démarches comme celle du 26, nous essayons de construire une majorité d'idées, de programmes entre des forces sociales et politiques."

12h24 - "On n'est pas en Italie, je ne fédère pas tout ceux qui ne sont pas contents. Je veux fédérer tout ceux qui s'entendent sur un certain nombre d'idées politiques. Notre démarche est positive et réaliste", affirme Jean-Luc Mélenchon à propos d'un éventuel rassemblement des gauches.

12h20 - Jean-Luc Mélenchon a réussi le tour de force d'associer la CGT à une manifestation politique. "Je développe depuis un moment l'idée que l'union des petites gauches (...) ne mobilise personne et ne convainc personne". "La date et le nom de cette manifestation ont été proposés par la CGT", fait savoir le député des Bouches-du-Rhône. Seront également présents la FSU, l'Unef, Solidaire, le syndicat des avocats de France et celui de la magistrature.

12h17 - À propos de la démission du PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, après une consultation des salariés : "Il a pris une pelle, tant mieux pour lui, mais bon au moins, lui, il est parti, tandis que les autres ne parlent pas", lance l'Insoumis.

12h15 - 15,7% de grévistes à la SNCF vendredi : la grève semble s'essouffler. "Depuis le premier jour on nous dit que ça s'essouffle", s'agace Jean-Luc Mélenchon qui promeut le rassemblement organisé le 26 mai.  

12h14 - Pour le leader Insoumis, Marine Le Pen "passe son temps à raconter que le problème du monde c'est les Arabes, et les gens qui sont perdus se disent 'elle a peut-être raison, cette femme !".

12h12 - "Vous ne saurez jamais, aussi longtemps que je suis élu, si j'ai une religion est laquelle, si j'appartiens à un courant philosophique et lequel", lance Jean-Luc Mélenchon, qui considère que l'interdiction des franc-maçons au pouvoir en Italie relève du "fascisme", et qui refuse de se positionner personnellement sur la franc-maçonnerie.

12h08 - Une alliance populiste en place en Italie. Les deux mouvements politiques qui ont gagné les dernières législatives, la Ligue et le mouvement 5 étoiles vont constituer un gouvernement, avec des mesures sociales dans leur programme. "Nous n'avons rien à voir avec le mouvement 5 étoiles, nous sommes porteurs de solutions radicalement sociales et radicalement écologiques", affirme Jean-Luc Mélenchon.

12h04 - Avant d'aborder des questions d'actualité moins légères, le chef de la France insoumise réagit au mariage princier célébré hier. "Ce n'est pas notre cup of tea, la monarchie en France. (...) Nous, nous ne sommes pas des sujets, nous sommes des citoyens", répond Jean-Luc Mélenchon à propos de l'union de Meghan Markle et du prince Harry samedi.

12h00 - Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct Le Grand Jury dont l'invité est aujourd'hui Jean-Luc Mélenchon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Jean-Luc Mélenchon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793384071
Mélenchon réaffirme, sur RTL, son soutien sans faille à Maduro
Mélenchon réaffirme, sur RTL, son soutien sans faille à Maduro
LE GRAND JURY - Le chef de file de la France insoumise a répondu ce dimanche 20 mai dans "Le Grand Jury" aux rumeurs selon lesquelles il ne serait pas en odeur de sainteté avec son confrère François Ruffin.
http://www.rtl.fr/actu/politique/jean-luc-melenchon-est-l-invite-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-7793384071
2018-05-16 17:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qlNolTc1pZHOCbBvcFMR9g/330v220-2/online/image/2018/0520/7793462384_jean-luc-melenchon-est-l-invite-du-grand-jury-le-20-mai-2018.JPG