Gouvernement Valls 2 : "Nous pouvons ne pas voter" la confiance, prévient Christian Paul

INVITÉ RTL - Le chef de file des frondeurs socialistes prévient que "rien n'est acquis" pour le nouveau gouvernement, qui doit encore remporter la confiance des élus.

Christian Paul, invité de RTL, mercredi 27 août 2014 >
Christian Paul : "Le gouvernement aurait pu éviter ce psychodrame" Crédit Image : Charlotte Haas / RTL.fr | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Le nouveau gouvernement ne part pas gagnant devant une partie de la majorité socialiste. Manuel Valls a promis qu'il demandera prochainement un vote de confiance des députés. Mais les élus frondeurs du parti socialiste sont déterminés à "continuer à défendre des positions", prévient le député de la Nièvre Christian Paul.

"Nous ne sommes pas dans la critique systématique, nous avons contribué à l'élection de François Hollande en 2012, tempère-t-il. Et nous avons été élus dans la foulée avec un programme", rappelle-t-il cependant.

Le gouvernement sous pression

Les frondeurs ont l'intention de peser sur le nouveau gouvernement. "À l'heure où on parle, rien n'est acquis", prévient Christian Paul. Manuel Valls est loin de pouvoir compter sur le vote de confiance, et les frondeurs ne laisseront rien passer.

"Nous allons examiner de façon implacable tous les textes qui vont arriver. Si on nous demande l'augmentation de la TVA, nous voteront contre", menace-t-il. Et si l'exécutif continue à soutenir ce qui est, selon lui, une "politique critiquable" et "vouée à l'échec", "nous ne pouvons pas la voter", ajoute-t-il.

Pas de dissolution prévue

Les députés rebelles du PS ne sont pas non plus pour une dissolution. "Cette demande vient de la droite et de l'extrême-droite. Elle trouve un écho aujourd'hui, mais nous avons une majorité qui a été élue en 2012 avec un programme que nous voulons rappeler", explique le député de la Nièvre. 

"Le Président serait inspiré de s'en rappeler", ajoute-t-il, critiquant le "rétrécissement de la majorité".

Emmanuel Macron à l'épreuve

La nomination d'Emmanuel Macron au ministère de l'Économie n'a rien de rassurant quant à l'infléchissement de la ligne politique réclamée par les frondeurs. Mais Christian Paul ne veut pas entrer dans le "Macron-bashing". 

Il préfère lui lancer "deux défis : est-ce qu'il aura le courage de présenter une nouvelle loi bancaire ; est-ce qu'il aura le courage de dire à Pierre Gattaz que l'augmentation de 40% des dividendes dans ce contexte est une énormité ?", demande-t-il, alors que l'université d'été du Medef ouvre ses portes ce mercredi 27 août.

La rédaction vous recommande
par Yves CalviJournaliste RTL
Suivez Yves Calvi sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773933577
Gouvernement Valls 2 : "Nous pouvons ne pas voter" la confiance, prévient Christian Paul
Gouvernement Valls 2 : "Nous pouvons ne pas voter" la confiance, prévient Christian Paul
INVITÉ RTL - Le chef de file des frondeurs socialistes prévient que "rien n'est acquis" pour le nouveau gouvernement, qui doit encore remporter la confiance des élus.
http://www.rtl.fr/actu/politique/gouvernement-valls-2-nous-pouvons-ne-pas-voter-la-confiance-previent-christian-paul-7773933577
2014-08-27 09:26:00
http://media.rtl.fr/cache/ae4q9fEGF30KK976_XFRvA/330v220-2/online/image/2014/0827/7773933716_christian-paul.jpg