FN : un jeune élu converti à l'islam se fait suspendre de ses fonctions

Maxence Buttey, 22 ans, conseiller municipal à Noisy-le-Grand tente de construire des ponts entre sa nouvelle religion, l'islam, et son parti, le Front National.

Photo d'illustration du Front National (archives)
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Photo d'illustration du Front National (archives)

Être musulman et élu frontiste c'est possible, mais ce n'est pas toujours une évidence. "Je ne sais pas trop comment ça va être pris, car tout le monde n'est pas forcément au courant" explique Maxence Buttey au Parisien samedi 25 octobre. À 22 ans, ce jeune homme est en effet conseiller municipal Front national à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) et ce n'est que très récemment qu'il est devenu musulman, après une rencontre à l'université.

"J'ai découvert cette religion grâce à un camarade de classe, sur les bancs de la fac de médecine à 19 ans", rapporte le quotidien. "Nous avons beaucoup parlé, et j'ai été amené à m'interroger. J'étais catholique mais, en relisant la Bible, je me suis aperçu de toutes les incohérences. En lisant le Coran de manière approfondie, j'ai compris que cette religion est plus ouverte", explique le jeune élu. C'est lors de la dernière campagne municipale et après avoir rencontré et dialogué avec l'imam de Noisy qu'il a décidé de se convertir.

Il trouve des similitudes entre l’islam et le FN

Loin de l'idée reçue qui voudrait que le Front national soit incompatible idéologiquement avec la religion musulmane, Maxence trouve de nombreux liens entre son parti et sa nouvelle confession, sur le plan économique par exemple. "Les deux sont diabolisés et très éloignés de l'image que les médias en donnent. comme l’islam, le FN défend le plus faible. Le parti dénonce les taux d'intérêt exorbitants de la dette de notre pays. Et l'islam est contre la pratique de l'usure."

Cependant le jeune homme est bien conscient que sa conversion peut poser certains problèmes vis-à-vis de son électorat. "Bien sûr que certains de mes électeurs seront déçus par mes choix, se résigne-t-il. Mais je suis prêt à leur expliquer que l'islam a vocation à réunir tous les hommes et les femmes". Maxence est pour un islam modéré et déclare qu'il est "contre le niqab" et "contre l’exclusion", loin du courant qui "appelle à couper des têtes comme le pratique l'organisation État islamique". Le Parisien relève, néanmoins, que le jeune homme a du mal à croire en la version officielle d'événements comme les attentats du 11 septembre 2001 ou l'affaire Merah.

Suspendu pour une vidéo prosélyte jugée "inacceptable"

Du côté de l'appareil local du FN, on reste très circonspect. Maxence Budday a envoyé une vidéo, il y a quelques jours, vantant l'aspect visionnaire du Coran aux cadres du bureau départemental du FN. Une action qui n'est pas du tout passée. Jordan Bardella, le secrétaire départemental du FN en Seine-Saint-Denis a décidé de suspendre le jeune élu de ses responsabilités au sein du bureau départemental. "La religion est un choix privé, que je respecte mais qui ne doit pas entrer dans la sphère de nos activités politiques. La vidéo prosélyte envoyée est inacceptable. c'est pourquoi j'ai décidé de le suspendre de ses responsabilités

Une suspension du FNJ (le mouvement des jeunes frontistes) est aussi envisagée et confirmée par Gaëtan Dussausaye, responsable du Front National de la jeunesse sur le plateau de France 3 Île-de-France

>
Gaëtan Dussausaye réagit à la conversion à l'islam d'un conseiller municipal FN

"Il a eu un comportement prosélyte dans l'enceinte du parti", a jugé samedi le vice-président du Front national, Florian Philippot, lors d'un déplacement au Blanc-Mesnil consacré à la politique du Front national dans le 93. 
"Sa religion n'est pas l'affaire du parti car nous défendons la laïcité. Mais là, on a quitté le domaine de la conviction personnelle et de la foi. Un parti politique n'est pas le lieu pour cela", a-t-il poursuivi. 

Sa religion n'est pas l'affaire du parti car nous défendons la laïcité

Florian Philippot, vice-président du FN



Une "commission des conflits" se réunira fin novembre pour "faire la transparence" et que "chacun puisse s'exprimer", a dit Florian Philippot. Suspendu de façon temporaire, le conseiller municipal, secrétaire de l'une des 12 circonscriptions du département, pourrait alors être exclu du Front national. 
Le jeune élu a entendu couper court à la polémique dans un communiqué : "Ma conversion religieuse est un non-événement qui n'est aucunement incompatible avec les valeurs défendues par le Front National. Les responsables nationaux du parti m'ont confirmé que l'hostilité envers une religion n'avait pas sa place au sein du mouvement, a-t-il déclaré. Avant d'ajouter : " Les commentaires des uns et des autres, ils ne m'intéressent pas. N'ayant pas fait de prosélytisme, je ne commenterai pas la sanction prise à mon encontre par le secrétaire départemental du FN 93, décision qui n'engage que lui".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7774994636
FN : un jeune élu converti à l'islam se fait suspendre de ses fonctions
FN : un jeune élu converti à l'islam se fait suspendre de ses fonctions
Maxence Buttey, 22 ans, conseiller municipal à Noisy-le-Grand tente de construire des ponts entre sa nouvelle religion, l'islam, et son parti, le Front National.
http://www.rtl.fr/actu/politique/fn-un-jeune-elu-converti-a-l-islam-se-fait-suspendre-de-ses-fonctions-7774994636
2014-10-25 14:05:00
http://media.rtl.fr/cache/Di4AtZDqJOG1yX9nKGEOmQ/330v220-2/online/image/2014/0617/7772701138_photo-d-illustration-du-front-national-archives.jpg