4 min de lecture Présidentielle 2017

Fin des 35 heures, pouvoir d'achat, sécurité... Fillon dévoile son programme

MINUTE PAR MINUTE - François Fillon a rebâti son équipe de campagne. Après le meeting du Trocadéro il y a une semaine, il veut remobiliser autour de son programme.

François Fillon a présenté son programme économique lundi 13 mars 2017
François Fillon a présenté son programme économique lundi 13 mars 2017 Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Pour François Fillon, il n'y pas de doute : il est le seul candidat à pouvoir "incarner une vraie rupture" pour redresser l'économie. Le candidat de la droite et du centre a détaillé son programme économique dans Les Échos. "Si je suis élu, j'aurai avec moi une majorité parlementaire, ce qui ne serait le cas ni pour Emmanuel Macron, ni pour Marine Le Pen", déclare-t-il. 

Contrairement à ce qu'affirmait Alain Juppé, il n'y a pas de "radicalisation" des électeurs Les Républicains, selon François Fillon. "Mon projet reste et restera celui de la primaire. Nous avons simplement amélioré certains volets, notamment la baisse des charges salariales afin qu'elle bénéficie davantage aux petits salaires. Il s'agira d'un forfait de 350 euros par salarié par an, 700 euros pour un couple, soit un effort substantiel de 7,7 milliards d'euros", explique-t-il. Il attaque directement le programme d'Emmanuel Macron, qu'il juge comme étant une "reconduction de la politique de François Hollande".

Retrouvez les mesures économiques de François Fillon

12h05 - François Fillon a réaffirmé son intention de ne briguer qu'un seul mandat présidentiel s'il est élu : "J'ai toujours dit que, personnellement, j'étais dans l'esprit de ne me présenter qu'à un seul mandat, parce que je voulais jeter toutes les forces dans la bataille, permettre le redressement national, et je réitère devant vous cet engagement (...) J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas graver dans le marbre de la Constitution cette proposition, je pense que ce serait dangereux".

À lire aussi
Julien Dray, ancien député PS de l'Essonne (illustration) présidentielle 2017
Julien Dray est l’invité de RTL ce lundi 22 mai

11h47 - Lors de discours au Trocadéro, François Fillon a utilisé l'expression de "socialo-centristes", provoquant le mécontentement de l'UDI. Le candidat a tenu à préciser sa pensée, ce lundi. Il affirme qu'il s'adressait à Emmanuel Macron et François Bayrou et non pas l'UDI.

Présidentielle 2017 :

11h31 - François Fillon déclare : "Les premiers mois seront cruciaux. Je ne perdrai pas de temps. Je mettrai en oeuvre ce que les Français ont choisi. Je ne laisserai pas les lobbys freiner ce mouvement qui aura été décidé de manière démocratique. Je constituerai un gouvernement restreint avec 15 membres au total, les ministres seront choisis sur la compétence". Il ajoute que les équipes des ministres seront constituées de 10 personnes et que les ministres devront atteindre les objectifs fixés par le Président. Dans le cas contraire, ils devront partir. Par ailleurs, ils signeront "un code de bonne conduite".

Je constituerai un gouvernement restreint avec 15 membres au total

François Fillon
Partager la citation

11h27 - L'ancien premier ministre aborde le troisième axe de son programme : la réconciliation. "Je veux réconcilier les Français avec l'École. Il s'agit de l'institution la plus noble de la République et qui a été saccagée de ces dernières années. La laïcité est un autre pilier de notre République autour duquel les Français doivent se rassembler. Mon projet comprend des actions fortes (...) Réconcilier c'est aussi une nécessité entre le monde agricole et la grande distribution".

11h25 - Le candidat de la droite et du centre affirme vouloir faire du "patriotisme économique" qu'il estime différent du "protectionnisme".

11h23 - Place au pouvoir d'achat. François Fillon annonce un "choc fiscal de plus de 10 milliards d'euros" pour redonner du pouvoir d'achat. Il souhaite aussi "relever le quotient familial et le rétablissement de l'universalité des allocations". Il annonce aussi vouloir "revaloriser les petites retraites. Cela ne sera rendu possible que par l'augmentation progressive de l'âge de départ à la retraite à 65 ans". Il annonce par ailleurs que "tous les salariés bénéficieront d'un allègement de charges sociales qui leur procurera un gain de 350 euros par an". 

11h21 - François Fillon veut "faire de la défense une priorité". "Je souhaite mettre fin au laxisme en matière d'autorité. Ce laxisme nuit aux habitants des quartiers (...) Je veux moderniser les moyens des forces de l'ordre, je compte renforcer les polices municipales (...) Je lutterai sans relâche contre le totalitarisme islamique", ajoute-t-il.

11h17 - François Fillon veut "créer le statut d'indépendant", "simplifier le droit du travail", "mettre fin aux 35 heures" et "réformer le dialogue social". Le candidat précise vouloir "rendre la fiscalité du capital moins punitive", en mettant en place une "flat tax à 30% sur les revenus du capital". Il affirme aussi vouloir "baisser massivement les impôts et les charges sur les entreprises de 40 milliards d'euros".

11h16 - "Mon projet est le seul qui propose un ensemble de mesures à la fois ambitieuses et réalistes. Il se distingue radicalement de celui de mes concurrents, en s'attaquant enfin aux vrais verrous qui paralysent notre économie. On ne redressera pas notre pays en trahissant ces valeurs, ajoute-t-il. Mon programme tient en trois objectifs : libérer, protéger et réconcilier. Je propose un nouveau cadre de vie en commun (...) Contrairement aux caricatures je ne propose pas de libérer les forces déchaînées d'un capitalisme sauvage. Il faut rétablir la liberté d'entreprendre et la liberté de réussir".

11h14 - Le candidat estime que son projet économique est "le fruit d'un dialogue conduit pendant plus de trois ans avec les Français". Il adresse un message à ses détracteurs qui qualifient son programme de "purge" : "Ils sont aveuglés par la mauvaise foi et l'idéologie. Je propose un projet de croissance".

11h12 - François Fillon prend la parole

10h53 - François Fillon détaille aussi ses mesures sur son compte Twitter. Il précise vouloir "25 milliards d'euros d’allègements de charges et de taxes sur tous les salaires".

10h30 - L'image de François Fillon est stable dans l'opinion publique, selon un sondage Elabe publié le 9 mars dernier. Le candidat gagne un point sur un mois, avec 23% des personnes interrogées ayant de lui une image positive, après le rassemblement de soutien à François Fillon organisé dimanche à Paris, puis la décision du comité politique des Républicains, lundi dernier, de le soutenir.

10h - Selon François Lenglet, François Fillon devrait plutôt présenter "des inflexions que des révolutions" de son programme économique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787647568
Fin des 35 heures, pouvoir d'achat, sécurité... Fillon dévoile son programme
Fin des 35 heures, pouvoir d'achat, sécurité... Fillon dévoile son programme
MINUTE PAR MINUTE - François Fillon a rebâti son équipe de campagne. Après le meeting du Trocadéro il y a une semaine, il veut remobiliser autour de son programme.
http://www.rtl.fr/actu/politique/en-direct-francois-fillon-programme-economique-7787647568
2017-03-13 10:45:00
http://media.rtl.fr/cache/8BQQ-92TdUVE2YmD21siWw/330v220-2/online/image/2017/0313/7787650407_francois-fillon-a-presente-son-programme-economique-lundi-13-mars-2017.jpg