2 min de lecture Économie

Présidentielle 2017 : François Fillon propose toujours une thérapie de choc

ÉDITO - Avant de présenter une nouvelle version de son programme économique, le candidat Les Républicains en a dévoilé les pans dans "Les Echos".

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
Présidentielle 2017 : François Fillon propose toujours une thérapie de choc Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
François Lenglet et Loïc Farge

Deux choses changent dans le nouveau programme de François Fillon. Ce sont plutôt des inflexions que des révolutions. D'abord le gain de pouvoir d’achat pour les salariés, qui est un peu plus important que dans la version initiale (350 euros par an et par personne), sous la forme de baisse des cotisations sociales. Cela représente un coût supplémentaire de quelques milliards d'euros quand même. Ensuite, l’augmentation de deux points de TVA sera limitée au taux normal, aujourd'hui à 20%. Le taux réduit (10%) ne sera pas modifié.

Ces changements ont tous les deux la même signification. Ce sont des gestes à destination des ménages, et en particulier des ménages modestes qui, jusqu'ici, dans la première version du programme Fillon, n'avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent. Au plan politique, ils rééquilibrent un peu l'offre Fillon. Ils le recentrent et lui permettent de mieux contrer Emmanuel Macron. Ils s'ajoutent à la refonte sérieuse, elle, du programme sur la Sécurité sociale, où François Fillon avait carrément fait marche arrière, après avoir envisagé une lourde réforme qui visait à réduire la couverture de l’assurance médicale.

Baisse d'impôts

Pour le reste, c’est toujours la thérapie de choc, qui tient en deux chiffres pour ce qui est de l'État : 100 milliards d’euros de baisse de dépenses publiques, 500.000 fonctionnaires en moins. Cela tient en deux chiffres pour ce qui est du salarié : suppression des 35 heures et retraite à 65 ans.

À lire aussi
À l'intérieur d'une agence Pôle emploi (Illustration) économie
Chômage : "Hollande n'a pas réussi à enclencher une tendance", selon une spécialiste

À cela on ajoute des baisses d'impôts, principalement sur le capital et sur les entreprises. On dit thérapie de choc parce qu’il s'agit de diminuer massivement la part de l'État dans l’économie, en espérant que le privé prenne le relais.

La baisse des impôts sur le capital vise à donner une forte incitation pour l’investissement privé dans l’économie, et celle des impôts sur les entreprises, en particulier les charges sociales, vise à développer l’emploi. Et pour compenser, c’est-à-dire financer tout cela, on fait faire une crue d’amaigrissement à la sphère publique, l’état et les collectivités en réduisant leur personnel et leurs dépenses.


Le problème, c'est que cette thérapie de choc provoque un affaissement de l'économie dans un premier temps, à cause du stress social qu'elle provoque, et des effets des coupes budgétaires, négatifs sur l'activité, qui sont beaucoup plus rapides que les effets du redémarrage de l'investissement. La thérapie de choc, c'est la courbe en racine carrée, avec une phase de descente, une remontée et, en principe, une stabilisation de la croissance à bon niveau.

Rien de mécanique

Ce n'est pas très rassurant, car ce n'est pas assuré. Tous les pays qui ont pratiqué cette voie (la Suède ou le Canada), dans les années 1990, l'ont fait en dévaluant leur monnaie, ce qui leur a permis de compenser la chute de la demande à l'intérieur du pays, causée par la politique économique et par l'augmentation des exportations. La France ne pourra pas faire cela, à cause de l'union monétaire.

Pour que la stratégie Fillon marche, il faudrait soit une conjoncture européenne bien meilleure, qui entraîne l'économie française, soit une forte baisse de l'euro face au dollar et aux autres monnaies. Un ajustement monétaire qui n'est pas impossible, à cause de la politique de Donald Trump qui, elle, devrait faire monter le dollar américain et, du coup, offrir à l'Europe une dévaluation involontaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Présidentielle 2017 François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787646428
Présidentielle 2017 : François Fillon propose toujours une thérapie de choc
Présidentielle 2017 : François Fillon propose toujours une thérapie de choc
ÉDITO - Avant de présenter une nouvelle version de son programme économique, le candidat Les Républicains en a dévoilé les pans dans "Les Echos".
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-francois-fillon-propose-toujours-une-therapie-de-choc-7787646428
2017-03-13 08:17:00
http://media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg