2 min de lecture Polémique

Comment l'Assemblée nationale cherche à occuper les députés qui s'ennuient

CONFIDENTIELS RTL - Avec la fin du cumul des mandats notamment, certains parlementaires se retrouvent quelque peu sous-employés. Du coup, on cherche à les occuper.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Comment l'Assemblée nationale cherche à occuper les députés qui s'ennuient - Les Confidentiels RTL Crédit Image : BOHAC YANN/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Vous vous souvenez peut-être de cette petite phrase cruelle d'un responsable de La République En Marche, à propos de la vague de nouveaux députés : "Ils pensaient changer la vie, ils découvrent qu'ils sont là pour changer les normes". Dans la bouche d'un de ces jeunes parlementaires, à qui nous en parlions jeudi 26 octobre, cela donne : "Il faut dire que beaucoup d'entre nous sont issus de la société civile. On a dû renoncer à des activités professionnelles ou associatives, pour s'apercevoir les premières semaines que notre job était de lever et de baisser les bras" - il faisait allusion au vote à main levée.

Ajoutez à cela que, dans tous les groupes, avec la fin du cumul des mandats, certains députés qui avaient l'habitude d'alterner entre les bancs de l'hémicycle et leur mairie se retrouvent quelque peu sous-employés. "L'Assemblée, aujourd'hui encore, n'est pas pensée ni organisée pour autant de députés qui ont envie de bosser", nous expliquait l'un d'entre eux, qui arpente les couloirs du Palais-Bourbon depuis six ans.

Et de donner un exemple qui peut prêter à sourire : une table ronde sur le sport et la santé était organisée la semaine dernière dans la grande salle Lamartine autour des ministres Agnès Buzyn et Laura Flessel. Le genre d'événement peu ou pas médiatisé où les députés, d'habitude, ne se précipitent pas franchement en nombre. Cette fois-ci, il n'y avait plus une seule place assise, au point de donner des sueurs froides aux huissiers.

À lire aussi
Logo Pôle Emploi (illustration) économie
Assurance-chômage : dialogue social ou dialogue de sourds ?

Les "whips" doivent faire preuve d'imagination

Du coup, on cherche à occuper ces députés. Résultat : dans certaines commissions, celles qui n'ont pas l'emploi du temps législatif le plus chargé, les "whips" - ces sortes de super-organisateurs désignés par le groupe - ont été chargés de faire preuve d'imagination pour trouver du travail à tout le monde.

À la commission des Affaires culturelles et de l'éducation, par exemple, des groupes ont été constitués pour faire des propositions dans différents domaines, sur des questions aussi diverses que celles de la radicalisation à l'école ou la rémunération des artistes. Avec l'espoir, au passage, de soulager des cabinets ministériels en mal de conseillers à cause de la limitation du nombre de collaborateurs.

Autre idée : celle de délocaliser certaines réunions. Les députés en charge de l'éducation doivent, par exemple, se réunir bientôt dans une ville de la banlieue de Nancy qui a ses propres rythmes scolaires depuis vingt ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Assemblée nationale La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790693337
Comment l'Assemblée nationale cherche à occuper les députés qui s'ennuient
Comment l'Assemblée nationale cherche à occuper les députés qui s'ennuient
CONFIDENTIELS RTL - Avec la fin du cumul des mandats notamment, certains parlementaires se retrouvent quelque peu sous-employés. Du coup, on cherche à les occuper.
http://www.rtl.fr/actu/politique/comment-l-assemblee-nationale-cherche-a-occuper-les-deputes-qui-s-ennuient-7790693337
2017-10-27 07:31:00
http://media.rtl.fr/cache/2CDcyEXsyIAwQm_QoIfpPg/330v220-2/online/image/2017/0602/7788807151_des-deputes-a-l-assemblee-nationale-image-d-illustration.jpg