3 min de lecture Parti socialiste

Benoît Hamon : où en est le Mouvement du 1er Juillet ?

Lancé le 1er juillet dernier par Benoît Hamon, le "M1717" attend la rentrée pour se structurer, et mise sur les comités locaux. Il compte offrir "une autre alternative" aux électeurs de gauche.

Benoît Hamon lors de la présentation du "Mouvement du 1er juillet 2017".
Benoît Hamon lors de la présentation du "Mouvement du 1er juillet 2017". Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Océane Blanchard
Océane Blanchard

Presque deux mois après son lancement, "le Mouvement du premier juillet 2017" compte bien renouveler l'offre politique à gauche. Pourtant Benoît Hamon s'est fait discret ces derniers temps, préparant la construction du "M1717" pas à pas, tout en luttant contre ses détracteurs à gauche.  

"Les appareils sont tous fatigués, repliés sur eux-mêmes. Il faut réoxygéner tout ça", a déclaré au Monde l'ancien candidat à l'élection présidentielle. Pour trouver sa place entre La France Insoumise, le Parti Socialiste et la République en Marche, le M1717 doit encore décider de son organisation interne et de ses projets. 

Un séminaire de direction provisoire est prévu le 9 et 10 septembre, avant l'organisation d'un événement national. Si l'organisation structurelle devrait être clarifiée à ce moment là, les "sujets phares" sont d'ores et déjà annoncés sur le site du M1717. Ils balayent cinq thématiques principales : l'écologie, le travail, la démocratie, l'économie et l'Union européenne.

À lire aussi
Jean-Yves Le Drian était l'invité de RTL matin du 15 décembre gouvernement
Jean-Yves Le Drian pourrait quitter le Parti socialiste

Une stratégie portée sur "les comités locaux"

La tendance politique est au comité local : comme la France Insoumise et la République en Marche, le Mouvement du 1er juillet compte fonctionner avec une dynamique de territoires, et non une grande autorité nationale. 

Actuellement au nombre de 374 selon le site du mouvement, Benoît Hamon vise 500 comités pour la rentrée. Le M1717 avait revendiqué dès les premiers jours de nombreux adhérents. Toutefois, comme sur le site de la République En Marche, l'adhésion se fait sur simple inscription : aucune participation financière n'est demandée. 

Autre enjeu de la construction du mouvement : sa communication. Le mouvement du 1er juillet a misé sur une plateforme internet et sur les réseaux sociaux pour se renouveler, et permettre aux militants de s'exprimer. Sorte d'hybride entre blog et support de communication, le site allie articles, conseils de lecture et textes militants.

Hamon doit convaincre à gauche

Mais si l'implantation locale est en bonne voie, le mouvement du premier juillet connaît des détracteurs, notamment à gauche. Cinq mois après son départ du PS, Benoît Hamon fait l'objet de nombreuses critiques : dernière en date, le soupçon porté par "les hollandais" sur le budget du M1717, dont le premier meeting aurait été, selon eux, financé par l'argent de la campagne présidentielle. 

Après son échec à l'élection présidentielle, le départ de Benoît Hamon avait renforcé la fracture entre les différents courants du Parti Socialiste. Pourtant, à gauche, certains ne jugent pas "incompatible" le M1717 et le PS. Président socialiste du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel participe depuis le début au mouvement hamoniste. "Le problème n'est pas de choisir un camp, a-t-il déclaré à RTL.fr. Le PS refuse de faire le bilan, de se remettre en question, alors qu'il a perdu beaucoup d'électeurs. J'estime qu'il faut des courants complémentaires."

Au-delà des guerres internes des socialistes, le mouvement de Benoît Hamon doit aussi convaincre, notamment chez les écologistes. Si Yannick Jadot avait apporté son soutien lors du meeting de lancement, il a depuis pris ses distances, comme le rapporte Le Monde, de peur que le Mouvement du 17 Juillet ne devienne "l'écurie de Benoît" pour la prochaine élection présidentielle. 

L'ancien candidat socialiste à la présidentielle a déclaré ce jeudi qu'il comptait participer à la manifestation contre les ordonnances sur le Code du travail organisée par la CGT le 12 septembre, mais aussi à celle de La France insoumise le 23 septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Benoît Hamon Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789829592
Benoît Hamon : où en est le Mouvement du 1er Juillet ?
Benoît Hamon : où en est le Mouvement du 1er Juillet ?
Lancé le 1er juillet dernier par Benoît Hamon, le "M1717" attend la rentrée pour se structurer, et mise sur les comités locaux. Il compte offrir "une autre alternative" aux électeurs de gauche.
http://www.rtl.fr/actu/politique/benoit-hamon-ou-en-est-le-mouvement-du-1er-juillet-7789829592
2017-09-07 17:10:00
http://media.rtl.fr/cache/bWPUkdsPxgUVna7nfQ7uzw/330v220-2/online/image/2017/0825/7789829687_benoit-hamon-lors-de-la-presentation-du-mouvement-du-1er-juillet-2017.jpg