2 min de lecture Assemblée nationale

Assemblée nationale : Rugy renoncera au "Perchoir" à mi-mandat

François de Rugy s'est engagé mercredi à renoncer à son mandat de président de l'Assemblée nationale dans deux ans et demi, à mi-mandat.

Des députés à l'Assemblée nationale (image d'illustration)
Des députés à l'Assemblée nationale (image d'illustration) Crédit : BOHAC YANN/SIPA
109117333772423871640
Geoffroy Lang
et AFP

La XVe législature de la Ve République a officiellement débuté ce mardi 27 juillet en début d'après-midi, mais le nom du président ou de la président de l'Assemblée nationale ne sera connu qu'en fin d'après-midi, après le vote des 577 députés. Richard Ferrand, récemment élu à la tête des députés de La République en Marche, a cependant annoncé que le "perchoir" et tous les autres postes à responsabilité détenu par la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale seront remis en jeu à mi-mandat, dans deux ans et demi.


Les sortants ne pourront pas se représenter pour ces postes, a précisé le député du Finistère lors d'une conférence de presse, quelques heures après une réunion du groupe majoritaire au cours de laquelle François de Rugy a été choisi comme candidat pour la présidence de l'Assemblée nationale. "Cette disposition figure dans notre règlement intérieur et s'appliquera à tout le monde. Vous aurez donc quelqu'un d'autre devant vous à Noël 2019", a ajouté Richard Ferrand.

C'est un engagement qui a été pris collectivement et individuellement, je ne vais pas le remettre en cause", a affirmé François de Rugy lors de l'émission Questions d'info. "J'ai dit devant le groupe des députés de La République en marche que je me situais dans le cadre d'un engagement collectif" de dire que dans deux ans et demi "nous remettions en jeu nos mandats", a expliqué M. de Rugy, au lendemain de son élection à la présidence de l'Assemblée. 

À lire aussi
La députée La République En Marche Élise Fajgeles confidentiels politique
Loi asile et immigration : Élise Fajgeles nommée rapporteure du projet

La présidence de la commission des Affaires étrangères sera pour le MoDem. Faute d'avoir pu prendre la tête du grouple parlementaire centriste, l'ancienne ministre Marielle de Sarnez souhaite l'obtenir. La présidence de la commission des Finances, laissée à l'opposition, reviendra à LR, a précisé le chef de file des députés REM. Eric Woerth et le sortant Gilles Carrez sont sur les rangs. L'ex-ministre de la Cohésion territoriale a tenu à rappeler le principe d'une parité pour les présidences de commission. La déclaration politique du groupe, adoptée dans la matinée du 27 novembre, prévoit "la mixité dans les nominations aux postes clés de l'Assemblée nationale", dont les commissions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale La République En Marche Parlement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789131884
Assemblée nationale : Rugy renoncera au "Perchoir" à mi-mandat
Assemblée nationale : Rugy renoncera au "Perchoir" à mi-mandat
François de Rugy s'est engagé mercredi à renoncer à son mandat de président de l'Assemblée nationale dans deux ans et demi, à mi-mandat.
http://www.rtl.fr/actu/politique/assemblee-nationale-le-perchoir-devrait-etre-remis-en-jeu-a-mi-mandat-7789131884
2017-06-27 15:23:00
http://media.rtl.fr/cache/2CDcyEXsyIAwQm_QoIfpPg/330v220-2/online/image/2017/0602/7788807151_des-deputes-a-l-assemblee-nationale-image-d-illustration.jpg