3 min de lecture Gouvernement

Armées, Europe et Affaires étrangères... Ce que révèlent les intitulés des ministères

ÉCLAIRAGE - Les ministères institués par Emmanuel Macron ont, pour certains, changé d'intitulé. Un glissement sémantique éminemment politique.

Le gouvernement au complet autour d'Emmanuel Macron, le 18 mai 2017.
Le gouvernement au complet autour d'Emmanuel Macron, le 18 mai 2017. Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin

Chaque gouvernement comporte son lot de nouveautés et de surprises. Celui nommé par Emmanuel Macron ne fait pas exception à la règle. Il y a d'abord la révélation de l'identité des personnalités nommées qui en dit beaucoup sur la politique que compte mettre en oeuvre le Président. Celle du premier ministre, Édouard Philippe, est intervenue le 15 mai. Le lendemain, les membres du gouvernement étaient à leur tour désignés. Passée la surprise des nouveaux noms - certains peu familiers, d'autres beaucoup plus installés - les intitulés des portefeuilles ministériels peuvent, pour certains, interpeller.


Pour le politologue et constitutionnaliste Olivier Rouquan, contacté par RTL.fr, la pratique de changement de terminologie est courante et classique. "C'est une façon d'imprimer sa marque mais aussi de donner une idée de la cohérences des politiques publiques qui seront menées, analyse l'enseignant. C'est un moyen pour Emmanuel Macron de faire passer des messages subliminaux".

L'Environnement est remplacé par la Transition écologique et solidaire

Précédemment occupé par Ségolène Royal, le ministère de l'Environnement a été remplacé par la Transition écologique et solidaire, désormais occupé par Nicolas Hulot. Dans l'ordre de préséance gouvernementale, il est à la deuxième place. Créé en 1971 sous Georges Pompidou, le ministère de l'Environnement est devenu le ministère de l'Écologie en 2007 avant de retrouver sa terminologie originelle en 2012 et de faire peau neuve en 2017. "C'est juste une reformulation du développement durable", estime Olivier Rouquan qui y voit avant tout une continuité de la politique menée durant le quinquennat de François Hollande par Ségolène Royal et Laurent Fabius, qui avait impulsé la loi de transition énergétique pour la croissance verte en 2015 et porté la Conférence sur le climat.

À lire aussi
Nicolas Domenach économie
"Nous avons un gouvernement 'Deutch qualität'", lance Nicolas Domenach

Le ministère des Armées, une référence au général de Gaulle

C'est l'une des transformations qui a pu surprendre lors de l'annonce du secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler. Le ministère de la Défense, appellation adoptée par Valéry Giscard d'Estaing en 1974, a été abandonnée au profit du ministère des Armées. Une terminologie offensive, aux accents gaullistes puisque c'est le général de Gaulle qui avait instauré cette appellation en 1958, année de la proclamation de la Ve République. Un sentiment que partage Olivier Rouquan. 

"Emmanuel Macron veut absolument faire référence à la pratique gaullienne des institutions. Il rappelle qu'il est le chef des armées, cela distingue un autre couple au sein de l'exécutif", explique le politologue, qui rappelle que le premier ministre est responsable de la défense nationale. "Ça rappelle le début de la Ve République", avec le général de Gaulle, qui a insufflé une conception militaire de l'exercice du pouvoir. "C'est l'occasion de faire une séparation plus nette de ce qui relève de l'armée et de l'Intérieur", note le constitutionnaliste.

L'Europe grille la politesse aux Affaires étrangères

Emmanuel Macron en avait fait état durant la campagne présidentielle : l'Europe est au cœur de son projet présidentiel. D'ailleurs, l'une des mesures phares du volet de son programme relatif à l'Union européenne (UE) est de doter la zone euro d'un budget et d'un ministre des Finances européen voué à le gérer. "C'est un message pour montrer que l'intégration européenne est un axe fort du projet présidentiel", décrypte Olivier Rouquan, qui évoque un "élan européen".

Pour le politologue, le fait que Jean-Yves Le Drian, précédent ministre de la Défense, soit désormais en charge du portefeuille de l'Europe et des Affaires étrangères n'est pas innocent et pointe des corrélations et une certaine proximité entre ces différentes matières, pourtant circonscrites dans des ministères différents. "C'est une indication", note-t-il, relevant également le fait que la nouvelle ministre des Armées, Sylvie Goulard, est une europhile convaincue et siège au Parlement européen depuis les élections de 2009.

La Cohésion des territoires, prolongation de la politique de François Hollande

Avec de nouveaux termes, Emmanuel Macron reprend également des politiques menées lors des précédents quinquennats. Olivier Rouquan voit des emprunts au quinquennat Hollande mais aussi à celui de Nicolas Sarkozy. Avec le ministère de la Cohésion des territoires, attribué au fidèle macroniste Richard Ferrand, le politologue juge qu'il s'agit d'un héritage de la politique initiée par François Hollande avec la création du ministère de l'Égalité des territoires en 2012, adjoint à celui du Logement. "C'est important de voir qu'il pérennise des politiques publiques", déclare Olivier Rouquan, faisant un autre parallèle avec un héritage plus ancien.

Pour lui, l'instauration d'un ministère de l'Action et des Comptes publics est une résurgence du mandat de Nicolas Sarkozy. L'ex-président de la République avait impulsé la révision générale des politiques publiques (RGPP), dont le rapporteur était Éric Woerth. Une analyse qui avait été remplacée par la modernisation de l'action publique (MAP) en 2012. "Ce nouveau portefeuille (géré par l'ex-sarkozyste Gérald Darmanin, ndlr) est assez parlant administrativement car c'est Bercy qui va donner le sens de la réforme de l'État. (...) C'est la logique comptable qui va à nouveau primer sur cette entreprise."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788602867
Armées, Europe et Affaires étrangères... Ce que révèlent les intitulés des ministères
Armées, Europe et Affaires étrangères... Ce que révèlent les intitulés des ministères
ÉCLAIRAGE - Les ministères institués par Emmanuel Macron ont, pour certains, changé d'intitulé. Un glissement sémantique éminemment politique.
http://www.rtl.fr/actu/politique/armees-europe-et-affaires-etrangeres-les-intitules-des-ministeres-decryptes-7788602867
2017-05-20 09:30:00
http://media.rtl.fr/cache/eHBCHjdvo9z354vATpdt7A/330v220-2/online/image/2017/0518/7788601560_le-gouvernement-au-complet-autour-d-emmanuel-macron-le-18-mai-2017.jpg