2 min de lecture Asie

Rapprochement des deux Corées : quelles conséquences sur le plan économique ?

ÉDITO - Elles sont deux, elles se détestaient, et voilà qu'elles s'embrassent. Ces deux sœurs ennemies, ce sont bien sûr les deux Corées, dont le rapprochement pourrait transformer l'économie de l'Extrême-Orient.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
Télécharger Rapprochement des deux Corées : quelles conséquences sur le plan économique ? Crédit Image : AFP / KOREA SUMMIT PRESS POOL | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et Loïc Farge

Une période de détente exceptionnelle semble s'ouvrir entre les deux Corées. Cela peut potentiellement changer l'économie de la région. Il s'est déroulé la semaine dernière un sommet entre les dirigeants des deux sœurs ennemies, Corée du Nord et Corée du Sud. Selon toute probabilité, il y aura bientôt une rencontre entre Donald Trump, le président américain, et Kim Jong Un, le dirigeant de Corée du Nord, à Pyongyang, la capitale du pays.

La seule personnalité politique américaine à avoir jamais visité cette dictature communiste était Jimmy Carter, il y a plus de vingt ans. Mais il n'était alors plus président. Ce n'était pas un voyage officiel.

Ce rapprochement ouvre donc la perspective lointaine d'une péninsule coréenne apaisée et dénucléarisée qui, en effet, bouleverserait l'économie de l'Asie orientale. Ce serait un ensemble de 75 millions d'habitants (50 au Sud et 25 au Nord), qui aurait le potentiel du Japon dans les années 1970, bénéficiant à la fois des technologies du Sud et d'une main d'oeuvre peu chère au Nord.

À lire aussi
L'alpiniste japonais Nobukazu Kuriki (centre-gauche sur cette photo datant de 2015) est décédé sur le mont Everest lundi 21 mai 2018 faits divers
Népal : l'alpiniste japonais Nobukazu Kuriki décède sur le mont Everest

Kim Jong Un a une idée derrière la tête

C'est une perspective lointaine, parce que tout le monde a intérêt à une sorte de statu quo. Le Japon ne veut pas d'un deuxième Japon, justement. La Chine n'a aucun intérêt à voir émerger une nouvelle puissance dans ses banlieues. Et tous ces pays se détestent, depuis la Seconde Guerre mondiale.

Quant aux États-Unis, il se priveraient d'un point d'appui militaire très important dans la zone, pour contrer l'influence chinoise justement, si la Corée réunifiée devenait neutre. Vous vous souvenez de ce que disait François Mauriac à propos de l'Allemagne, du temps du Mur ? "J'aime tellement l'Allemagne que je suis content qu'il y en ait deux". Et bien les voisins de la Corée pensent exactement la même chose : ils aiment tellement la Corée qu'ils sont contents qu'il y en ait deux.

Peut-on faire confiance à Kim Jong Un ? Absolument pas. Il n'y a rien à espérer de ce côté-là. S'il s'engage dans un rapprochement, c'est qu'il a une idée derrière la tête : probablement faire ce que son grand-père a fait avec Clinton, et ce que son père a fait avec Bush et Obama, c'est-à-dire vendre une promesse de renoncement à l'arme nucléaire contre des milliards de dollars d'aides et de prêts, pour financer le développement économique de la Corée du Nord, qui accuse un retard considérable par rapport à son homologue du Sud.

À chaque étape de la dynastie des Kim, les Nord-Coréens ont enfumé un président américain pour toucher de l'argent, et faire une brutale volte-face ensuite en reprenant les essais nucléaires. Cette famille est spécialiste du chantage et de l'extorsion de fonds. Elle va tenter le coup avec Trump.

Le double sentiment coréen

Peut-être le changement viendra-t-il de l'économie, s'il y a une période de détente et d'ouverture relative, nécessaire pour améliorer le niveau de vie de la population ? Le dirigeant nord-coréen espère que son pays évoluera "à la chinoise" : économie prospère et gouvernement de fer. Mais il sera peut être débordé par l'Histoire.

Là encore, il faut se souvenir de la réunification allemande, à laquelle personne ne croyait - pas même Mitterrand -, quelques semaines avant qu'elle ne se produise. Sur la péninsule coréenne, la puissance du sentiment national (et même nationaliste) est considérable.

Les Coréens ont le double sentiment d'être au centre du monde et d'avoir à prendre une revanche sur l'Histoire et sur les pays voisins, qui les ont bien souvent malmenés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Asie Corée du Nord Corée du Sud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793213323
Rapprochement des deux Corées : quelles conséquences sur le plan économique ?
Rapprochement des deux Corées : quelles conséquences sur le plan économique ?
ÉDITO - Elles sont deux, elles se détestaient, et voilà qu'elles s'embrassent. Ces deux sœurs ennemies, ce sont bien sûr les deux Corées, dont le rapprochement pourrait transformer l'économie de l'Extrême-Orient.
http://www.rtl.fr/actu/international/rapprochement-des-deux-corees-quelles-consequences-sur-le-plan-economique-7793213323
2018-04-30 10:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7ae5fZ-iFQf5DPE9lgjbrw/330v220-2/online/image/2018/0430/7793215204_la-rencontre-historique-entre-les-leaders-nord-et-sud-coreens-kim-jong-un-et-moon-jae-in-le-27-avril-2018-a-panmunjom.jpg